Devil’s Rock, Tome 1 : Enchaîne-moi. Sophie Jordan

Le véritable crime est de nier ce que l’on ressent. Le danger est inscrit dans chaque muscle de Knox Callaghan, et ses yeux bleus ont le pouvoir de déceler les pensées les plus intimes de Briar Davis, une jeune infirmière. Il n’y a qu’un problème : Briar travaille au pénitencier et Knox y est incarcéré pour meurtre. Irrémédiablement attiré par Briar, Knox fait tout ce qui est en son pouvoir pour la protéger de sa noirceur et ne pas l’impliquer dans sa vie déjà compliquée. Elle est trop innocente, trop douce, et n’a aucune idée de ce dont il est capable. Mais tout sacrifice a ses limites…

Date de sortie : 28/04/2017

Editions : 

Prix : 6e90 en broché et 5e99 en numérique

Certaines erreurs brisent le cours de votre vie. Certains de vos choix marquent irrémédiablement votre existence. En commençant ce tome, je me suis retrouvée propulsée au cœur du milieu carcéral à vivre le moment présent à travers les yeux de deux personnes que tout sépare.

La première fois l’on pousse les portes de Devil’s rock et que l’on rencontre Briar et Knox, c’est surtout la tension qui émane d’eux qui nous saute aux yeux. On ne peut pas dire que ce soit le coup de foudre tant la jeune femme est déstabilisée et apeurée par l’environnement dans lequel elle se trouve. Cependant, Briar est ambitieuse, promue à un bel avenir alors lorsqu’elle croise ce regard acier pour la première fois, elle ne peut s’empêcher de penser au pire.

Car Knox sous ses airs de gros dur est un personnage bien plus complexe qu’il n’y parait. Il est brut, puissant, dangereux. La prison a renforcé son apparence menaçante, car il est indispensable pour survivre en détention de paraître invincible. Là où il m’a surprise, c’est par la relation qu’il entretient avec son frère North et l’instinct de protection qui en découle. J’ai beaucoup aimé découvrir toutes les facettes qui composent ce personnage.

La base même de cette histoire était une très bonne idée. Cependant, je trouve malgré tout que l’auteure n’a pas su insuffler à son texte toute l’intensité que j’en attendais. L’immersion dans l’univers pénitencier est bien présente. Elle décrit l’enfer du mitard, les relations entre les prisonniers, le besoin de pousser son corps au-delà de la souffrance physique pour ne pas devenir fou, mais la suite n’était pas à la hauteur de cette première partie.

Briar et Knox connaissent toutes les raisons pour lesquelles ils ne doivent pas être ensemble. D’ailleurs dans un premier temps ils se servent surtout l’un de l’autre pour assouvir leurs besoins. Néanmoins malgré la connexion qui s’établit entre eux, j’ai trouvé que les difficultés étaient assez vite surmontées. Bien que la culpabilité de Knox soit très présente dans sa narration, je m’attendais à une réhabilitation plus compliquée. Je suis un peu déçue par la tournure qu’ont prise les événements.

Malgré tout, ce livre recèle de nombreux points positifs : la romance entre Briar et Knox est belle, intéressante, sensuelle. Et que dire des personnages secondaires qui donnent envie de découvrir les prochains tomes tant les bribes de leurs histoires nous interpellent.

Alors, même si je n’ai pas été totalement subjuguée par ce roman, je n’en reste pas moins ravie d’avoir pu lire ce premier opus de Devil’s Rock. Je suis maintenant très curieuse de connaître ce que Sophie Jordan réserve à Reid et Grace. Je suis sûre qu’elle ne les a pas épargnées. Je n’ai aucune date pour le moment à vous transmettre, mais j’espère qu’il sera rapidement entre nos mains.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire