Rencontre avec…Mo Gadarr

 

 Bonjour Mo Gadarr, pouvez-vous nous en dire plus sur vous s’il-vous-plait  ?
Bonjour, je suis mariée et maman d’une petite fille de 9 ans bientôt. J’ai deux frères et deux sœurs adorables et j’habite à Bordeaux. Je suis aussi professeure de français en collège et écrivaine dès que j’ai un peu de temps libre ! J’adore la lecture, le théâtre, le cinéma et bien sûr l’écriture qui est devenue une vraie drogue depuis près d’un an.
 Avez-vous toujours voulu écrire ?
J’ai toujours voulu écrire. Petite, j’inventais des histoires et je les illustrais moi-même pour les lire à ma petite sœur. Mais ensuite, la vie a fait que devenir écrivain n’était qu’un rêve impossible. Et puis, j’ai découvert Fyctia et la magie a commencé et se poursuit depuis un an.
 Avez-vous un genre littéraire de prédilection ?
J’ai une véritable passion pour la littérature naturaliste du XIXe siècle et bien sûr pour la New romance que j’affectionne particulièrement. Mais je suis devenue très éclectique depuis que je suis sur Fyctia et je me surprends à lire du triller, de l’univers alternatif comme de la Young adult sans problème désormais.
 D’où vous vient votre inspiration ?
De tout ! Cela peut être une situation, une conversation, des gens dans la rue. Je n’adopte jamais aucun plan d’écriture et je laisse mes personnages évoluer comme s’ils étaient de vraies personnes. L’écriture rend hypersensible et je me surprends à me dire presqu’une fois par jour : « Tiens, ça ferait un bon roman ! ».
 Comment vous-êtes vous lancée dans l’aventure Fyctia ?
J’étais en vacances à Lourdes en train de lire Calendar girl février. A la fin, j’ai découvert une page qui nous proposait de devenir auteur. J’avais vaguement entendu parler de Wattpad et du succès d’Anna Todd dont j’avais lu les After mais je n’avais jamais cherché à m’inscrire sur ce genre de plateformes. Mais là, je ne sais pas, c’était différent. En rentrant à Bordeaux, à 2h du matin, je me suis inscrite, j’ai posté mes premiers chapitres et je n’ai jamais arrêté !
 Le rythme d’écriture n’était-il pas trop dur ? 
Alors je ne vais pas mentir même si j’adore écrire, l’écriture de Black feelings ne fut pas de tout repos. Je ne compte pas les nuits blanches pour suivre le rythme haletant d’un chapitre par jour sur Fyctia, le bouclage du manuscrit final en trois semaines, la réécriture après les retours éditoriaux. C’était difficile mais si c’était à refaire, je le referais sans problème !
 Black Feelings sort dans quelques jours sur toutes les plateformes numériques, pourriez-vous nous en dire plus sur ce roman ?
Black feelings est un peu compliqué à présenter. Il a remporté le concours « Dark attraction » mais ne se situe pas réellement dans la catégorie de la Dark romance. Il relate l’histoire de mon héroïne, Amandine mais de manière particulière puisque nous la suivons sur deux époques : 2007 et 2017.
-En 2007, Amandine est une jeune fille de 15 ans et demi qui adore lire, sa copine Chloé ainsi que le beau et ténébreux Mattéo, un garçon nouvellement arrivé dans son lycée, qui a déjà 20 ans.
-En 2017, le lecteur découvre qu’Amandine est devenu Mandy, une femme détruite. Elle vient de devenir prof de français et découvre que son collègue et tuteur n’est autre que le responsable du harcèlement scolaire qu’elle a subi durant une année entière. Poussée par la haine qu’il lui inspire encore, elle va tout faire pour le séduire et le détruire.
 Avez-vous déjà d’autres histoires qui ne demandent qu’à voir le jour ?  
Oui. J’aimerais beaucoup que Trop Mou que j’écris actuellement sur Fyctia soit un jour publié et puis il y a le second volet de Black feelings qui est lui aussi en cours d’écriture. Et j’ai aussi pas mal d’autre histoire bien au chaud dans ma tête et qui ne demandent qu’à en sortir !
 Quel est le dernier livre que vous ayez lu et qui vous ai marqué ? 
J’ai lu Ma bonne étoile de Clara Richter. C’est une histoire magnifiquement écrite et très émouvante qui m’en a appris beaucoup sur la guerre en Syrie.
 Y a t-il un livre que vous auriez aimé écrire ?
Je n’en vois pas vraiment. Par contre, je relis mon livre préféré Au Bonheur des dames et j’aimerais beaucoup le réécrire de manière moderne d’ici peu.
 Avez-vous un auteur de prédilection ? 
Oh oui ! Emile Zola pour toujours ! C’est vraiment un auteur qui sait sans cesse me surprendre par son écriture juste, détaillée et ses intrigues passionnantes.
 Pour finir, avez-vous un petit message pour les lecteurs ?
Merci à ceux qui m’ont suivie sur Fyctia et aux futurs lecteurs qui je l’espère seront heureux, choqués et émus par le parcours d’Amandine. Je souhaiterai aussi que ce livre reste dans les mémoires et interroge celui qui le lira.
Merci à Mo Gadarr d’avoir pris le temps de répondre à toutes ces questions. Vous pouvez la retrouver sur sa page facebook : Mo Gadarr Auteure
Pour vous procurez Black Feelings dès demain c’est par ici : Black Feelings 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

2 réponses à Rencontre avec…Mo Gadarr

  1. AvatarLouve alpha dit :

    Superbe interview et voici une prochaine acquisition en ce qui me concerne

Laisser un commentaire