#Gaymers #2 : Beta Test. Annabeth Albert

Player vs. Player. Fight!

Brilliant graphic designer Ravi Tandel is ahead of the game—he’s just been asked to present a top secret project at a huge conference in Seattle. All systems are go…until he learns his buttoned-up office nemesis is coming along for the ride.

Tristan Jones isn’t really the gamer type, but he knows the back end of the video game business inside out. Together, he and Ravi will give an awesome presentation. If they survive the cross-country trip first.

Tossed together in close quarters, Ravi’s shocked to see Tristan’s sexy, softer side emerge from such a conservative shell. He’s less shocked to learn his handsome colleague’s prominent family would never support an out-and-proud son. But Ravi didn’t struggle through his own coming out to hide who he is now. To be together, Tristan will have to push past his fear and ultimately decide: Does he want a future with Ravi? Or is it game over before they’ve even begun?

Date de sortie : 30/05/2016

Prix : 1e71 en numérique

 

 Le type portait un jean skinny vert acidulé, un pull beige et une écharpe verte et beige drapée plus artistiquement encore que les cantonnières du salon de la mère de Tristan. Il avait une coupe à la Elvis et lorsqu’il bougeait, il dégageait une grâce naturelle et une aura de confiance en mode “parce que je le vaux bien”. (Traduction très libre de #F)

 

Un peu sur le même modèle que le tome 1, l’auteure nous propose deux héros, dont les caractères, sont diamétralement opposés, peut-être même plus encore. Alors que Ravi est out, extraverti, fashion victim et a une vie sociale débordante, Tristan est beaucoup plus classique, discret, solitaire et surtout, c’est un maniaque de l’organisation là où Ravi est dans l’improvisation.

Forcés de travailler sur le même projet, alors qu’ils se tolèrent difficilement depuis leur arrivée en même temps chez Space Villager, le jeu vidéo tendance du moment qu’on avait découvert dans le premier tome, nous allons assister à l’évolution de leur mépris vers quelque chose de beaucoup plus intense.

On dit souvent que la frontière entre la haine et l’amour est très fine, en voilà une nouvelle preuve dans cette histoire très bien menée où la sensibilité fait la part belle à l’érotique qui, bien qu’assez présent, ne lui pique pas la vedette. Annabeth Albert est très douée pour peindre des portraits psychologiques cohérents à ses personnages et elle nous le montre encore une fois dans ce récit moderne et touchant.

Tout se déroule naturellement, sans précipitation et de façon très cohérente avec les personnalités des héros. Si bien que, encore une fois, on se dit, tout en lisant leur histoire, que c’est tout à fait plausible. On évite les drama dont beaucoup de romances se repaissent en mode surenchère et que ça fait du bien ! Car parfois, rien ne vaut une histoire où on se dit que ça pourrait arriver plus ou moins à n’importe qui…

C’est un plaisir également de retrouver de temps à autre ces personnages que nous avons suivis dans Status Update et de deviner sur qui sera axé le prochain opus de cette série ! Je suis définitivement fan de cette auteure !

 

#F

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire