La chambre des murmures — Dean Koontz

Jane Hawk face à la confrérie secrète

« Il n’est plus temps d’attendre… »

Tels sont les mots qui résonnent dans l’esprit de Cora Gundersun, une enseignante appréciée de tous, au matin du « grand jour ». Juste avant qu’elle commette un attentat-suicide au volant de son 4×4 bourré de jerrycans d’essence.

« Accomplis la mission qui t’incombe… »

L’effroyable contenu du journal intime de Cora corrobore l’hypothèse de la démence. Lorsque de nouveaux cas surviennent, Jane Hawk, inspectrice du FBI en disponibilité, comprend que chaque seconde compte. À jamais marquée par le deuil de son mari, un marine qui s’est mystérieusement donné la mort, elle sait qu’elle n’a plus rien à perdre.

« … et tu seras célèbre et adulée ! »

Sa traque va conduire Jane sur la piste d’une confrérie secrète dont les membres se croient au-dessus des lois. Une quête de justice à la mesure de sa soif de vengeance…

Date de sortie : 06/02/2019

Éditions :

Prix : 24 en broché / 15e99 en numérique

Ce tome se place directement dans la lignée de Dark Web. Il est la suite des aventures de Jane Hawk et il est nécessaire d’avoir lu le précédent pour aborder cette histoire. Je le précise car il n’est pas indiqué sur la couverture qu’il s’agit d’un tome 2.

On reprend lentement mais très tôt, le rythme effréné de Dark Web fait son entrée dans La chambre des murmures et les chapitres s’enchaînent aussi vite que l’action se déroule sous nos yeux, à la façon d’un film (l’écriture de Dean Koontz est d’ailleurs très visuelle). Parfois, cela peut donner une impression de trop. Trop vite, trop d’informations, trop de détails. À d’autres moments, cela remplit son rôle d’essouffler le lecteur qui se sent de ce fait pris dans l’histoire comme s’il courrait à côté de Jane.

Le thème abordé dans cet opus n’est pas révolutionnaire, mais il fait le job et l’auteur s’en tire bien pour nous tenir en haleine et faire fonctionner nos cellules grises en quête de suppositions pour résoudre l’enquête.

Je ressors tout de même mitigée de ma lecture, peut-être que le style de l’auteur, pourtant efficace, ne parvient pas à totalement me convaincre. C’est pourquoi j’en resterai là dans cette série qui pourrait vous ravir si vous êtes friand de lectures très cinématographiques, qu’on imaginerait bien adaptées à l’écran !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire