La guerre des papilles de Lucie Castel

Résumé :

L’amour est la plus belle des gourmandises

Chocolat contre pâtisserie.
Castelli contre Palazzo. 
Lucas contre Catalina.

Contre ? Tout contre, oui. Face à face, même ; car le local que Catalina a hérité de son grand-père se trouve à moins d’une dizaine de mètres du magasin des ennemis de toujours de sa famille : les Castelli. La guerre entre les deux clans dure depuis trois générations dans le petit village corse de Sartène, et l’installation de la descendante des Palazzo en face de la chocolaterie tenue par Lucas Castelli sonne comme une ultime provocation. Mais Cat a déjà surmonté bien pire que la concurrence frontale d’un voisin malpoli et ouvertement hostile, et il est hors de question qu’elle renonce à ouvrir sa pâtisserie, l’incarnation du nouveau départ qu’elle veut donner à sa vie – qu’elle doit donner à sa vie. Si Lucas veut vraiment la guerre, il l’aura… et ce sera la guerre des papilles !

Sortie : 06/03/2019

Achat : 9,99€ en numérique et 15,90€ en broché

 

 

Un pas après l’autre, un jour après l’autre, ici et maintenant, avant tout.

 

 

Même si j’ai eu le sourire aux lèvres en refermant ce livre, c’est avec une pointe de mélancolie que je quitte ces personnages attachants, piquants et indubitablement gourmands. Encore une fois, cela aura été un réel délice de lire Lucie Castel. Ici, elle nous emmène sur l’Île de beauté, où elle a réussi à me transporter et où j’ai savouré chaque bouffée de bonheur frais qu’elle m’a transmise !

Après de durs évènements survenus dans sa vie, Catalina / Cat prend la décision de retourner à ses racines. C’est une femme blessée qui refait surface et voit dans ce retour l’opportunité de faire table rase de son passé et repartir de zéro. Seulement la blessure est bien plus profonde qu’elle n’y paraît et c’est le cœur au bord des lèvres que j’ai pris conscience des épreuves qu’elle a vécues. Malgré cela, Lucie a très bien su équilibrer grâce au tempérament de feu de Cat face à Lucca et à son humour sarcastique qui allègent la sévérité de ses douleurs intérieures. Si au premier abord, Lucca se montre froid et distant c’est un tout autre homme qui se dévoile aux confidences de cat : dur à l’extérieur et fondant à l’intérieur, tel un bon chocolat. Une fois réunis, ces deux maîtres en chocolaterie et pâtisserie nous offrent une explosion culinaire en fusion. J’ai été happée dans cette excitation de la réussite et de leur quête de nouveauté.

Si leurs premières rencontres sont plutôt volcaniques et distrayantes, ce sont les seuls qui auront un comportement d’adulte mature et communiqueront de façon civilisée afin d’enterrer la hache de guerre qui perdure depuis plusieurs générations. C’est rageant et c’est étagement une pression supplémentaire sur leurs épaules, alors qu’ils sont piégés à leur dépend dans cette querelle dont ils subissent les conséquences. Entre une mère et une grand-mère qui portent la fierté et les traditions Corse dans le cœur, rien ne semble facile. Ils devront gérer ces personnages mesquins et hostiles qui n’ont pas leur pareil pour mettre leur grain de sel ou de l’huile sur le feu dès que l’occasion se présente.

Les situations cocasses s’enchaînent et sont aussi hilarantes que rocambolesques, mais c’est rafraîchissant et plaisant. J’ai énormément apprécié que les personnages secondaires aient autant leur place que Cat et Lucca dans le récit. L’auteure leur donne de l’importance et je trouve qu’ils sont totalement complémentaires à l’histoire. Ils interagissent chacun dans la vie des autres, et donnent une nouvelle couche émotionnelle où tous transportent leur lot de casseroles. Cependant, petit à petit tout le monde trouve sa place et on ressent un bel esprit de famille et une paix intérieure.

Cette comédie romantique est un beau message d’espoir émouvant, alliant force de pardon et acceptation. L’auteure décrit avec pudeur et justesse un sujet sensible, et a ainsi su toucher la femme que je suis. Une recette gourmande avec un parfait dosage de rires et de larmes qui saura éveiller vos sens. Chaque ingrédient essentiel à mes yeux est présent et m’a fait pleinement aimer ma lecture.

Et vous, êtes-vous plutôt team chocolat ou team pâtisserie ?

 

 

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , .Mettre en favori le Permaliens.

2 réponses à La guerre des papilles de Lucie Castel

  1. Moi qui voulait le prendre, tu me donnes plus envie de prendre le temps de le savourer.

Laisser un commentaire