Marked Men Tome 5 de Jay Crownover

Résumé :

A la suite d’une rupture qui l’a terriblement blessé, Rowdy St. James quitte le Texas pour repartir de zéro. Profiter de la vie sans contrainte aucune et passer du temps entre amis sont ses projets actuels. Or, lorsque la jolie Salem Cruz revient dans sa vie, son univers est entièrement chamboulé. Rowdy et Salem se sont autrefois connus car ils ont grandi dans le même quartier. C’est pour la soeur de Salem que Rowdy en pinçait… Mais voilà que le destin semble avoir à coeur de les réunir, des années plus tard. Au-delà de l’attirance, l’amour sera-t-il au rendez-vous ?

Sortie : 13/03/2019

Achat : Format poche 7,95€

 

 

Toutes ces premières fois sont importantes et elles m’ont aidé à voir les choses telles qu’elles étaient, et pas obscurcies par le passé et les regrets. Mais ce qui compte vraiment, c’est la dernière. – Rowdy

 

Et voilà, une fois encore Jay Crownover nous offre un tome convaincant et émouvant que j’ai eu plaisir à redécouvrir ! Car, si lors de ma première lecture, le contexte m’avait fait tiquer et de ce fait m’avait mise sur la réserve, je suis ravie d’avoir vécu cette relecture différemment. Je l’ai appréciée sous un nouvel œil et me suis rendue compte que j’avais mal interprété certaines choses.

Dans cet opus, Jay Crownover ne ménage pas ses protagonistes. Si Salem, dont on a un aperçu à la fin du précédent tome, se montre sûre d’elle et déterminée avec cet esprit vif de femme rebelle qui s’assume, on lui décèle facilement cette part de fragilité suscitée par des années d’enfance à vivre dans un monde à l’éducation stricte et sévère. Elle a une position plutôt délicate dans laquelle les secrets et les regrets encrent en elle des incertitudes et il est d’ailleurs difficile de la voir se débattre.

Rowdy est confronté au fil des pages à ses fantômes du passé mais également à une toute nouvelle révélation. J’ai été affectée par toute la colère qu’il dégage, derrière laquelle il garde une certaine distance. On le sent perdu et déconcerté, alors c’est un réel soulagement de le voir baisser les armes et se défaire de ses poids du passé. L’auteure parle d’amour mais pas seulement, elle insiste sur l’importance de discerner ses différences : le premier amour, l’amour fraternel, l’amour nocif ou encore le grand Amour. Cette personne qui arrive certes après toutes les premières, mais qui comptera toujours plus car elle sera LA dernière. Rowdy comprend que son vécu et ses blessures ont faussé sa vision de l’amour à laquelle il se raccrochait. Il se retrouve au fur et à mesure et je l’ai vraiment senti en paix avec ses sentiments.

En parallèle, on retrouve tous les personnages précédents qui voient eux aussi leur vie évoluer. Ils doivent prendre des décisions, les faire accepter, accueillir les bonnes nouvelles, affronter les nuisances et se faire confiance. L’auteure met toujours en avant cette loyauté sans faille qui créée ce bel esprit de famille. Elle amène de nombreux évènements grâce auxquels elle donne une super dynamique au récit, met en scène tous les protagonistes, qu’ils arrivent à peine ou qu’ils soient déjà connus et ainsi construit de nouveaux liens.

Jay Crownover évoque ici, toutes les façons d’aimer avec délicatesse et authenticité, mais elle lève également le voile sur le côté sombre de l’âme. J’ai été bouleversée par la forte douleur causée par la rancœur des années passées et des regrets. Les secondes chances et le pardon sont au centre de ce tome, allégé par les moments conviviaux entre tous nos Marked Men et rythmé entre rebondissements et révélations dans un récit cohérent. De plus, elle nous prépare au dernier tome de la saga dont j’ai hâte de retrouver Asa et Royal qui promettent des étincelles.

 

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire