Bless You ~ Tome 1 ~ Ayumi Komura

Bless You revendique le droit à l’amour, quelle que soit sa forme. Entre récit fantastique, humoristique et revendicatif, voilà un manga qui vous réserve bien des surprises !

Yashiro, jeune lycéen, vient de déclarer son amour à son meilleur pote !! Il savait que c’était peine perdue, et que son ami hétéro ne pourrait que le repousser. Suite à cela, sous le coup de l’émotion, il s’enfuit sans faire attention et… se fait renverser par un camion ?! Un dieu, plutôt taquin, décide d’exaucer son souhait le plus cher, et de rendre son amour possible : il lui permet de revenir en ce bas monde sous les traits d’une jeune lycéenne ! Yashiro, dans son corps d’adolescente, va tout mettre en œuvre pour séduire celui qu’il aime… Mais comment faire pour se comporter comme une jeune fille, quand toute sa vie, on s’est senti comme un garçon ?

Date de sortie : 25 mai 2019

Éditions :

Prix : 6e99 en poche / 4e49 en numérique

Encore une fois, Akata nous propose une histoire comme on en lit rarement. En tout cas, comme on en lisait rarement, car cet éditeur fait en sorte d’élargir ce type de récits autant actuels que nécessaire.

Le côté fantastique, s’il est primordial dans le schéma de ce manga, reste malgré tout au second plan puisque l’action se déroule dans notre monde. Mais la présence du dieu et de sa messagère ajoutent une touche d’humour que j’ai adorée et qui permet de conserver une légèreté narrative par rapport au thème transgenre qui occupe les pages.

Ce thème est traité ici de façon à mettre en avant les différences que la société impose (et que par extension, nous nous imposons) entre les hommes et les femmes. Yashiro est un garçon dans un corps de fille qui découvre tous ces détails auxquels il n’avait jamais songé. C’est drôle, parfois ça pousse à la réflexion et oui, à d’autres moments, je me suis dit que le cliché était un poil too much.

Mais plus on avance dans ce premier tome, plus on comprend que ce ne sera pas simple et que la suite nous réserve un élément perturbateur de plus, comme les dernières pages nous l’indiquent. C’est riche en diversité et j’ai hâte de pouvoir lire le tome 2 qui va sûrement soulever plus de problématiques encore.

Le style de la mangaka me plaît énormément et m’évoque certains mangas que je lisais il y a une quinzaine d’années. Petit moment nostalgie pour moi, donc.

Encore une réussite pour Akata qui ne cesse de nous offrir des ouvrages forts, engagés mais sans jamais tomber dans la leçon de morale ou la culpabilisation. Au contraire, tout reste sur le ton du divertissement, ce qui à mon sens permet d’autant plus de faire passer des messages essentiels. Rendez-vous en juin pour la suite qu’il me tarde de lire !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire