La vie secrète des écrivains de Guillaume Musso

Résumé :

“Tout le monde a trois vies : une vie privée, une vie publique et une vie secrète…”
Gabriel García Márquez

En 1999, après avoir publié trois romans devenus cultes, le célèbre écrivain Nathan Fawles annonce qu’il arrête d’écrire et se retire à Beaumont, une île sauvage et sublime au large des côtes de la Méditerranée.

Automne 2018. Fawles n’a plus donné une seule interview depuis vingt ans. Alors que ses romans continuent de captiver les lecteurs, Mathilde Monney, une jeune journaliste suisse, débarque sur l’île, bien décidée à percer son secret.

Le même jour, un corps de femme est découvert sur une plage et l’île est bouclée par les autorités. Commence alors entre Mathilde et Nathan un dangereux face à face, où se heurtent vérités occultées et mensonges assumés, où se frôlent l’amour et la peur…

Sortie : 04/04/02019

Editions : Calmann – Lévy

Achat : 21,90€ en broché et 13,99€ en numérique

J’étais accroc à ces moments où la fiction contaminait la vie. C’était en partie pour cela que j’aimais autant lire. Pas pour fuir la vie réelle au profit d’un univers imaginaire, mais pour revenir vers le monde transformé par mes lectures. Plus riche de mes voyages et de mes rencontres dans la fiction et désireux de les réinvestir dans le réel.

Guillaume Musso est le seul écrivain que je suis avec assiduité en dehors de mes lectures de romance. Je l’ai découvert il y a quelques années avec La fille de papier, et ce fut pour moi une révélation. Après cette lecture, j’ai rattrapé tout mon retard sur ses œuvres précédentes et je continue d’être présente à chacune de ses sorties.

Si je suis légèrment abasourdie par les dernières pages , c’est avec le sourire aux lèvres que je referme ce nouvel ouvrage. La vie secrète des écrivains est un roman à la plume fluide et à l’intrigue accrocheuse dont le final est à la hauteur de ce que j’attendais venant de Guillaume Musso.

Le prologue nous immerge immédiatement dans la vie mystérieuse de Nathan Fawles. Pourquoi a-t-il arrêté d’écrire si subitement ? Et pourquoi être parti s’isoler sur la belle île de Beaumont ? L’intérêt pour l’histoire est présente dès les premières pages, les questions se posent et la curiosité grandit. Nous sommes plongés au cœur de l’esprit de l’écrivain qui voit dans chaque découverte l’opportunité d’une nouvelle inspiration. Sa réalité, ses pensées, ses douleurs, ses doutes, ses difficultés, tout nous est exposé. L’envers du métier n’est pas tout beau tout rose… les journalistes : la bête noire de toute célébrité, les lecteurs et les curieux qui mettent à l’épreuve la protection de leur vie privée, mais également le monde des maisons d’édition qui s’avère être également une bataille constante.

L’auteur alterne entre les points de vue et donne alors une nouvelle puissance au suspense, nous laissant parfois sur notre faim. Les personnages sont simples, sans fioriture, intéressants, et j’ai particulièrement aimé celui de Nathan, direct et sans filtre. Ici, chacun a un rôle avec des traits de caractères qui lui sont propre, et ils vont se retrouver lier dans le début d’une course aux secrets inavoués. Dès que Guillaume Musso dépose les premiers indices et que les pièces à l’allure sournoise se rassemblent on est pris de frénésie et on embarque avec les protagonistes dans cette quête à la vérité. Nous ne sommes pas dans un puzzle, mais pris dans une toile d’araignée où les indices viennent de partout et ne nous mènent qu’à une seule personne. Celle-là même qui détient LA clé du mystère. Même si le fond du récit est assez alambiqué, l’échelonnement des différentes découvertes et évènements au fur et à mesure de la progression dans le livre, on arrive sans peine à analyser chacun d’eux et à en déduire la finalité. Plus la fin se rapproche, plus on sent le danger se refermer sur chacun des personnages. C’est à la fois angoissant et excitant d’être si près du but, le tout accompagné de révélations à vous glacer le sang.

La vie secrète des écrivains est un thriller parfaitement mené, dans lequel nous nous retrouvons piégés dans le vrai et le faux de l’écrivain avec une fin macabre emplit de folie. Un point final aussi inattendu que stupéfiant à travers un épilogue où je retrouve la plume qui caractérise si bien Guillaume Musso.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire