Pour trois jours de bonheur j’ai vendu le reste de ma vie ~  Sugaru Miaki

Attention, évènement ! Sugaru Miaki, figure de proue du young adult japonais, arrive enfin en français ! “Pour 3 jours de bonheur, j’ai vendu le reste de ma vie”, véritable bestseller, soulève des questions sur le sens de la vie et du bonheur, dans une société qu’on prétend sans avenir. Un roman passionnant et déchirant, à ne surtout pas manquer !

Saviez-vous qu’il est possible de vendre une partie de sa vie contre une belle somme d’argent ? C’est en tout cas ce qu’a entendu dire Kusunoki, jeune Japonais désabusé qui n’attend plus rien de l’existence. Aussi, un matin, il décide de commettre l’irréparable et se rend au bureau de vente. Surpris, il y apprend que sa vie ne vaut pas grand-chose. Mais peu lui importe… Il choisit de ne conserver que trois mois de sa longévité, et de profiter du peu de temps qu’il lui reste avec insouciance. Mais alors qu’un fatidique compte à rebours est lancé, son quotidien lui réserve soudain de nouveaux rebondissements… N’est-il pas trop tard pour réapprendre à vivre ?

Date de sortie : 28 mars 2019

Éditions :

Prix : 14e99 en broché

Ce roman est tout simplement fabuleux ! Il a éveillé mille questions en moi et m’a poussée à réfléchir sur beaucoup de sujets que j’ai tendance à négliger.

Le héros, Kusunoki, se retrouve face à un choix qui va remettre en perspective toute son existence, littéralement. Et à travers son histoire et ce qui découlera de ce choix, nous vivons avec lui les prises de consciences et les réalisations que l’urgence peut déclencher en lui.

Beaucoup de passages du récit sont très contemplatifs, comme souvent dans la littérature nipponne, et j’aime beaucoup des fragments de vie offerts à l’observation. Durant ces brèves banalités, mon cerveau tournait à plein régime tout en me demandant “comment aurais-je agi à la place de Kusunoki ?”

Je n’ai pas les réponses, je ne les aurai jamais et quelque part, je ne souhaite pas les découvrir. Car ce roman, s’il fait naître ces interrogations, fait surtout surgir une façon d’envisager la vie et la fin est dans le questionnement induit, pas dans les réponses éventuelles que l’on pourrait y apporter.

J’ai fermé l’ouvrage avec un sourire sur les lèvres que je ne m’attendais pas à afficher. Et je ressors indubitablement grandie de ma lecture.

Je sais que je me répète en ce qui concerne cet éditeur, mais s’il m’a séduite avec ses mangas, Akata m’a conquise avec ses choix éditoriaux concernant cette collection Young Novel. Des histoires décalées, audacieuses, à l’image de celles proposées sous format manga, composent cette branche toute jeune de la maison, mais très très prometteuse.

En bref, le titre est aussi révélateur que possible et pourtant, se cache dans ses pages un récit d’introspection que l’on partage avec le héros et qui induit un cheminement personnel surprenant mais tellement bénéfique. Un beau coup de cœur pour ce titre qui se révèle être une merveilleuse surprise !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire