Sans frontières #1 : Humanité. Camille Jedel

Un virus, une contamination et plus de civilisation. Cela fait trois ans que le monde des hommes est tombé et que les morts se relèvent dans l’Après. Rien n’avait préparé Heath, Julian et Reed à partager ce voyage. Bien que tout les sépare, ensemble, ils affrontent cette nouvelle ère aux lois morales abrogées. De squares abandonnés en cours d’école vides de rires, leurs liens se renforcent au point que rester unis devient la principale raison de leur survie. Pour le meilleur… et pour le pire.

Date de sortie : 15/05/2019

Editions :

Prix : 17e en broché et 5e99 en numérique

 

Tout a déjà presque disparu et le peu qu’il reste continue de disparaître. Mais pas le bien. Il est là, immuable dans le coeur des vivants. Le monde n’est pas foncièrement mauvais. Tant que nous respirons et souffrons, nous préservons le bien, alors je refuse de laisser mourir ceux  qui peuvent être sauvés. Les morts sont déjà bien trop nombreux.

 

Et bien les amis, voici un livre hors du commun qui sait prendre aux tripes et vous retourner le cerveau. Moi qui ne suis ni zombie ni MMM enfin très peu trio, je me surprends à en vouloir encore, car cette histoire est tout simplement incroyable !

Pourquoi me direz-vous avoir choisi ce livre spécifiquement alors que rien ne m’attirait vraiment ? Pour répondre à cette question, il faut savoir que j’aime être désarçonnée et que j’apprécie grandement de sortir de ma zone de confort et d’être bousculée. Alors on peut dire que Camille Jedel m’a poussé dans mes retranchements, mais l’a fait d’une telle façon que j’en redemande, en ayant tout juste refermé la dernière page de ce premier tome.

Il faut dire que le fond est vraiment prenant. Bien que l’on s’immisce dès les premiers instants dans la relation particulière entre Reed, Julian et Heath, l’Apocalypse Z est tout à fait fascinante. Détaillée, réaliste et travaillée, l’autrice rend cette période hallucinante. Entre frissons, anticipations et moment de flippe extrême, j’ai suivi notre trio, le cœur bien accroché redoutant ce que chaque coin de rue pouvait cacher. Il n’y a plus de règles, plus de morale, la seule chose qui compte, désormais, est de ne jamais baisser la garde. L’Avant n’est plus, l’Après est dévasté et chaque menace doit être devancée. De quoi garder nos sens et ceux des personnages en alerte chapitre après chapitre !

Concernant la romance, elle n’est ni choquante ni déplacée, bien au contraire. Dans ce contexte où la survie prime, le besoin de se sentir vivant prend le pas sur les événements et j’ai trouvé très naturelle la façon dont les trois hommes se complètent et se rapprochent. J’ai aimé voir leur lien s’épanouir malgré la situation tendue dans lequel ils évoluent. Pourtant rien de pire pour eux que l’apparition des sentiments, mais on ne choisit pas de qui l’on tombe amoureux, n’est-ce pas ?

Humanité est un premier opus que j’ai pris un plaisir fou à découvrir. Entre l’écriture attrayante de l’autrice et l’ambiance qui pèse sur cette lecture, ce sont quelques heures hors du temps que nous offre Camille Jedel. Ne vous fiez donc pas aux apparences, essayez de nouvelles choses, il se pourrait bien que vous tombiez vous aussi sous le charme de cette histoire pourvu que vous ayez l’esprit ouvert et que vous soyez prêt à plonger dans un univers addictif !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

2 réponses à Sans frontières #1 : Humanité. Camille Jedel

  1. AvatarLouve Alpha dit :

    Coucou
    Tout d’abord merci pour cette très jolie chronique. J’ai une petite question au sujet de “Sans frontières “, combien de tomes de prévus ? Et seront-ils à suivre ou peut-on les livres indépendamment les uns des autres?

Laisser un commentaire