À la tombée du jour. Mary Kubica

Après le décès de sa mère, Eden, Jessica Sloane essaye de reconstruire sa vie. Elle loue un nouvel appartement, s’inscrit à la fac. Mais lorsque l’université l’informe que son numéro de sécurité sociale n’est apparemment pas valide et correspond à une autre Jessie Sloane, toutes ses certitudes volent en éclats. Pire  : lorsqu’elle fouille dans les papiers d’Eden, elle se rend compte que celle-ci ne l’a jamais déclarée à charge dans ses revenus…
Les jours passent et le mystère ne fait que s’épaissir, aggravé par l’insomnie chronique dont souffre Jessie. Entre l’épuisement et le deuil, sans carte d’identité ni compte en banque, elle commence à perdre pied. Pourquoi sa mère lui a-t-elle caché qui elle était  ? Pourquoi a-t-elle toujours refusé de lui parler de son père  ? Toute sa vie n’est-elle qu’un terrible mensonge  ?

Date de sortie : 05/06/2019

Editions :

Prix : 20e en broché et 12e99 en numérique

 

 Je suis désespérément seule. Mon corps tout entier me fait souffrir. Je n’ai plus toute ma tête, je n’y vois plus clair, je ne peux plus parler. je ne sais plus qui je suis. À compter que je sois encore quelqu’un.

 

La vie est parfois bien cruelle surtout lorsque l’on court derrière un rêve sans réussir à l’atteindre ; jusqu’au moment précis où tout bascule et que la vie vous pousse alors dans vos retranchements. Avec « À la tombée du jour », Mary Kubica offre au lecteur un récit poignant qui touchera son lecteur et l’amènera à se poser bon nombre de questions.

Je me suis faite avoir par l’autrice, je le reconnais bien volontiers, car je me suis lancée dans cette lecture en me disant rapidement que je savais ce qu’il s’était passé, j’étais sûre d’avoir percé le mystère qui entoure la mère et la fille, pour revenir sur mon ressenti au fur et à mesure des chapitres. De premiers abords on se sent triste, bouleversé pour Jessie et tout ce qu’elle a vécu puis de fil en aiguille on part avec elle dans cette quête de la vérité, à la poursuite de la réalité. Mais qu’en est-il vraiment ? Qu’est-ce qu’Eden a fait ? Pourquoi ? Comment ? Tant d’interrogations qui s’installent et s’ancrent dans notre esprit au point que l’on se retrouve quelque peu prisonnier des pages de ce livre.

C’est donc en naviguant entre les souvenirs de l’une et le présent de l’autre que l’on progresse dans cette histoire et que l’on découvre à quel point certains besoins éprouvés ne peuvent être oubliés. Ce texte est celui de l’espoir, de l’obsession, d’une addiction créés par un manque cruel. C’est celui d’un parcours éprouvant, d’une souffrance que seuls ceux qui sont passés par ce genre d’épreuves peuvent comprendre. Il est très difficile de constater jusqu’où l’on peut aller dans cette situation, de ressentir autant de douleur et de désespoir alors que l’injustice nous percute.

Alors erreur ou réalité ? À quelle version de l’histoire doit-on se raccrocher ? Je ne vous en dirai rien, bien entendu, toutefois je suis surprise par le déroulement des événements. Pour être tout à fait honnête, je n’ai pas été absolument captivée par l’ensemble de ce roman et j’ai eu du mal à m’attacher à Jessie tant la jeune femme part dans tous les sens. Je crois que j’ai tout envisagé à son sujet sauf peut-être le dénouement qui m’a laissée sur ma faim. En effet, je m’étais élaborée dans ma tête des plans plus poussés les uns que les autres et lorsque le couperet est tombé je me suis sentie comme un soufflé qu’on a laissé trop longtemps reposer.

« À la tombée du jour » est un livre qu’il faut prendre avec un peu de recul sous peine de créer une attente qui risque de rester inassouvie. L’écriture de l’autrice est agréable, mais il est vrai que je me suis fait prendre à mon propre jeu sur cette fin qui méritait un peu plus de complexité à mon goût.

À lire si vous aimez les histoires troublantes, inquiétantes qui amènent leur lot de questions.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire