Ce qu’il n’est pas ~ Bingo Morihashi

Aime-t-on quelqu’un pour son âme ? Ou pour son corps ? Après le phénomème “Celle que je suis”, Bingo Morihashi revient avec une saga de roman en 6 tomes, mettant en scène un lycéen vivant en colocation avec un homme transgenre. Une série à dévorer au fil des saisons !

Shirô, fatigué de vivre entouré de ses sœurs et de sa mère, a décidé de finir ses études en internat, loin de Tokyo ! C’est donc très enthousiaste qu’il part à Hiroshima, pour vivre ses années lycée dans l’indépendance et l’insouciance. Pourtant, ce nouveau quotidien lui réserve une surprise de taille : Mirai, son colocataire, se révèle être un homme transgenre. Mis dans la confidence, Shirô devra l’aider à protéger son secret, tout en menant de front révisions, vie amoureuse et petit boulot

Date de sortie : 09 mai 2019

Éditions :

Prix : 14e99e

Après avoir beaucoup aimé le manga du même auteur, Celle que je suis, dont vous pouvez découvrir mon avis en cliquant ici, j’avais hâte de me plonger dans le roman traitant de la même thématique.

Ici, nous suivons Shirô, qui n’est pas concerné directement pas le sujet phare de la transidentité. Mais j’ai trouvé ça particulièrement réussi de nous proposer cette histoire à travers ses yeux, lui qui est finalement un peu monsieur tout le monde en apparence : cisgenre, hétérosexuel, moyen, dont le but est de ne surtout pas faire de vagues.

Quand il devient colocataire de Mirai, un garçon transgenre, Shirô passe par les phases que n’importe qui pourrait traverser. Des interrogations, des doutes sur le comportement à adopter… Il devient témoin en première ligne d’une situation qu’on lui a imposée mais qu’il apprend à gérer sans trop de soucis. Parce que Shirô est comme ça, il suit le fil de l’eau et c’est précisément ce qu’il fallait à Mirai.

J’ai beaucoup aimé l’écriture, c’est fluide, agréable, pas du tout moralisateur, mais authentique et sincère.

Cerise sur le gâteau, on fait un peu de tourisme en découvrant des lieux emblématiques d’Hiroshima à travers Shirô qui a vécu toute son enfance à Tokyo et rêvait de quitter la grande ville.

Au final, c’est une excellente découverte qui confirme que cet auteur est à suivre, et l’éditeur, je pense qu’il n’est plus nécessaire de vous dire ce que j’en pense, si ? J’aime leur engagement sur des thèmes forts sans jamais tomber dans le voyeurisme ni le pathos, lisez leurs mangas et leurs romans !

Si vous aimez les histoires contemplatives et sereines comme les Japonais savent en écrire, si vous aimez la slow romance complexe, les tranches de vie dépaysantes et les thèmes comme le transgenre et la transidentité, ce roman est fait pour vous !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire