Silver Batal & le dragon d’eau. K.D Halbrook

Enfourchez votre dragon, et rendez-vous sur la ligne d’arrivée !

Silver Batal habite une ville fascinante au milieu du désert : perchés à flanc de falaise, des dizaines d’ateliers accueillent les artisans les plus divers – potiers et joailliers, ébénistes et souffleurs de verre. À treize ans, elle est censée travailler dur pour succéder à son père, l’un des bijoutiers les plus renommés de la région. Seul problème ? Son cœur n’appartient pas au désert, mais aux flots de l’océan : elle rêve de participer aux courses de dragons d’eau qui, chaque année, font vibrer le pays tout entier.

Justement, le destin ne tarde pas à frapper à sa porte : Nebekker, vieille tisserande avec laquelle elle s’est liée d’amitié, la mène jusqu’à Hiyyan, un petit dragon capable – ô miracle – non seulement de nager, mais aussi de voler ! Risquant le tout pour le tout, Silver et son cousin Brajon partent pour la cité royale, où doit justement se tenir une grande course. Créatures des cavernes et renards du désert, circuits créés par magie sur l’océan peuplés de tourbillons et de vagues impressionnantes… les pires dangers attendent nos deux héros. À commencer par Sagittaria Prodigo, la dresseuse de dragons d’eau favorite de la reine – la féroce adversaire qui a osé enlever la mère d’Hiyyan !

Savant mélange de Dragons et des Royaumes de feu, Silver Batal et le dragon d’eau marque le début d’une aventure épique entre désert et océan, pleine de cœur et de rebondissements. Très vite rejoint par une ribambelle de personnages secondaires hauts en couleur, un étrange trio y joue le tout pour le tout afin d’empêcher une race de dragons presque éteinte de se retrouver l’esclave des hommes…

Date de sortie : 06/06/2019

Editions :

Prix : 16e en broché et 9e99 en numérique

 

 Le monde te tend les bras, mon enfant. J’ignore s’il sait ce qui l’attend, mais est-on jamais prêt à affronter un ouragan ? Pourtant, le vent finit toujours par se lever, qu’on le veuille ou non.

 

Dès l’annonce de la sortie de « Silver Batal et le dragon d’eau » j’ai été conquise par son résumé et la magnifique couverture qui l’accompagnait. Étant mère de plusieurs enfants, dont un fils de treize ans, j’avais très envie de partager cette histoire avec lui et de m’évader en sa compagnie. C’est chose faite aujourd’hui, et le moins que l’on puisse dire c’est que ce livre regorge d’action et d’émotions.

Silver Batal n’est pas n’importe quelle jeune fille et je suis ravie de constater que sa personnalité est très proche finalement de celle de nos adolescents. Cette tête brûlée a un caractère fougueux et sait ce qu’elle veut dans la vie. Elle est tour à tour, casse coup prête à tout pour toucher à son but et vulnérable lorsqu’elle se met à douter de ses atouts. Je me suis rapidement prise d’affection pour la jeune fille que j’ai eu envie d’encourager et de voir relever tous ses défis haut la main. Son évolution est particulièrement prenante alors même si le chemin est long et semé d’embûche, je n’ai cessé de croire en ses capacités et d’applaudir ses exploits.

Toutefois, Silver n’est pas seule dans cette aventure et le lien qui l’unit à Hiyyan est absolument fascinant. En effet, de par sa rareté et sa solidité, il est captivant de voir l’ele-joaillère prendre ses marques avec l’Aquinder. Il existe une telle connexion, une telle union des cœurs et des corps que l’on est obligé de s’attacher à ce duo. Ils sont l’âme de ce roman tout simplement.

Autour d’eux gravitent bon nombre de personnages secondaires qui ont chacun leur importance et forment un ensemble très intéressant. Avec d’un côté la Reine Imea, la dresseuse Sagittaria Prodigo, les habitants de Calidia et de l’autre Rami Batal, Sersha, Brajon et Nebekker sans oublier Kirja, Ferdi et Mele, les rencontres s’enchaînent pour Silver et ne se ressemblent pas. Il faudra que la jeune fille choisisse soigneusement ses alliés et apprenne à faire confiance aux bonnes personnes sous peine de se voir entraîner dans des situations incontrôlables.

La dimension fantastique de ce texte est époustouflante. L’ambiance magique qui règne, la présence des dragons majestueux, les courses passionnantes et toute la pression qui repose sur les épaules de notre héroïne s’entrechoquent et s’équilibrent pour nous offrir une histoire hors du commun dont on a du mal à détacher nos yeux.

Silver Batal et le dragon d’eau est un premier tome que l’on a pris énormément de plaisir à découvrir. Nous n’avons pas vu les heures passer et il nous a permis de partager un joli moment de complicité et d’émotions grâce à un texte fort teinté d’humour et d’espoir. Une belle lecture qu’il me tarde de réitérer avec la suite dès qu’elle sera disponible.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , .Mettre en favori le Permaliens.

2 réponses à Silver Batal & le dragon d’eau. K.D Halbrook

  1. AvatarLouve Alpha dit :

    Coucou les filles
    Voilà un univers qui me tarde de découvrir.
    Merci pour cette jolie chronique très tentante.
    Bises

Laisser un commentaire