Love Edition #2. Esméléïa Brandt

Cassiopée aime changer de couleur de cheveux au gré de ses humeurs. Marcus, son éditeur, ne jure que par le noir. La conductrice de travaux, auteure de romances érotiques, est en manque de reconnaissance et son interlocuteur est toujours aussi froid…
Entre relations professionnelles et attirance physique, raison et passion, inspiration et édition, le duo est explosif. Surtout après que Marcus a découvert que son auteure fétiche écrivait pour un autre éditeur. Parviendra-t-il à retenir Cassiopée, son auteure, ou Cassiopée, la femme qu’il aime ?

Date de sortie : 04/07/2019

Editions :

Prix : 19e90 en broché et 4e99 en numérique

 

 À cet instant, il est mon oxygène en même temps que mon poteau de soutien. Sans lui, je m’écroule. Sans lui, je m’effondre. Sans lui, je disparais. Comment une chose pareille est-elle possible ?

 

Quel plaisir de retrouver Cassiopée et son Editor ! J’avais hâte de lire la suite de leurs aventures et je suis ravie de leur tournure. Esméléïa Brandt n’a pas fini de séduire ses lecteurs et l’on en redemande !

Dès le premier opus, j’avais flashé sur la personnalité pétillante de cette autrice au grand cœur et je suis ravie de la voir évoluer au fil de cette histoire aussi sensuelle que touchante. Car si Cassiopée arbore mille et une couleurs au quotidien, elle possède également une part plus sombre, une vulnérabilité à fleur de peau, une certaine fragilité, un trop plein qu’elle couche inlassablement sur le papier. Et c’est cette facette que l’on découvre ici grâce à des face-à-face redoutables et à des souvenirs pour le moins douloureux.

Nous avions laissé notre duo sur une trouvaille déconcertante de Marcus qui soulève énormément d’interrogations. Je pourrais même dire que ce tome est celui de la remise en question, des non-dits. En parcourant ces pages, j’ai eu comme un sentiment de retard, comme l’impression d’un coche loupé et de bon nombre de difficultés à venir. Il faut dire que le couple a du mal à s’accorder et n’arrive pas à faire la part des choses. De ce fait, il est très compliqué pour eux de trouver un équilibre et de se livrer à l’autre.

Si j’ai aimé les voir s’enflammer sur le plan personnel et physique bien entendu, j’ai adoré le côté professionnel de cette histoire. C’est un des aspects que j’avais déjà évoqués précédemment et que j’apprécie d’autant plus aujourd’hui. En effet, ce que décrit l’autrice dans son texte est exactement ce que l’on peut vivre en coulisse, si je puis dire. Même si je n’écris pas de roman, je fais partie de celles qui gravitent dans cet univers et je me suis grandement reconnu dans les faits exposés. Que l’on soit éditeur, blogueur, auteur ou lecteur, je pense que chacun se sentira concerné par les propos d’Esméléïa Brandt.

Love Edition est à présent terminé – enfin personnellement je verrais bien un spin off sur une cousine et un certain meilleur ami, sait-on jamais —, mais j’ai pris beaucoup de plaisir avec cette romance. Les personnages sont attachants, touchants et surtout ils donnent autant qu’ils reçoivent. Cassiopée et Marcus nous rappellent que l’amour ne suit aucune logique et qu’il faut savoir s’affranchir du passé pour pouvoir se tourner vers l’avenir.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire