Sensual BACHATA de Charlie Genet

Résumé:

Noé, jeune homme au passé secret, est féru de bachata. Lorsqu’il croise Suzanne, championne de danses latines, au détour d’une soirée, l’osmose musicale est parfaite. Pourtant, la jeune femme disparaît…
Un an plus tard, le destin les réunit, mais Suzanne, meurtrie par les violents et tragiques événements du Bataclan, n’est plus que l’ombre d’elle-même. De son côté, victime de ses addictions, Noé espère encore préserver ce qui lui reste.

… Et si danser ensemble les sauvait de leurs démons ?

Date de sortie: 23/10/2019

Éditions:

Achat: 4,99€ en Numérique

 

 

 

Cette nuit-là, j’ai été submergée par l’osmose entre Noé et moi puis balayée par le chagrin. Après toutes ces années sur les parquets, et malgré un partenariat avec mon double génétique, je n’avais jamais vécu une telle communion des âmes.

 

Danser, j’adore. Les danses latines, encore plus. Alors, comment résister à une bachata dirigée par Charlie Genet? Impossible!

Comme il est impossible de ne pas mettre ses pieds en mouvement durant sa lecture!
Très vite un effet miroir, entre l’osmose qui unit les danseurs et celle, du lecteur à ce roman, se met en place.

Mais il n’y a pas que le mouvement des hanches qui empêche de rester stoïque, car, à l’image de cette danse, la bachata, qui est la danse des amours perdues et difficiles, cette histoire m’a ébranlée. Si les chaussures à talons sont de mise pour danser, les mouchoirs ont accompagné ma lecture de « Sensuel Bachata ».

L’auteure va nous ramener à un évènement qui a bouleversé la France, il y 4 ans déjà. De cet événement va découler une histoire, celle de Suzanne touchée en plein cœur par cette actualité. Elle est là, on la retrouve un an après les évènements, totalement perdue, se laissant flotter, car on ne peut même pas parler de survie, non, en fait, elle serait plutôt entrain de couler. Mais, par un soir d’automne, les vagues d’une bachata vont la secouer, la ramener à un souvenir, une communion particulière. Est-ce que ce sera suffisant pour qu’elle reprenne pied avec “un tempo en quatre temps“? En tout cas ce pourrait être un commencement, une nouvelle danse…
Un début que Noé, bachotero, va lui proposer. Une invitation à accrocher ses doigts et oublier ses appréhensions: “Il nous balade de droite à gauche, d’avant en arrière, sans aucune autre demande, comme pour ne pas la brusquer.“
Et de la symbiose de leurs ressemblances et différences va naître cette osmose totale dans leur danse. Ils sont semblables dans leur souffrance venue du passée, de leur famille, de leurs addictions et de leur amour pour la danse; ils sont différents dans leur point de rupture, dans la gestion de leur chagrin, dans leur expression de la danse (elle, très académique, et lui, au feeling).

Même si ce roman est rythmé par des pas de deux, les intrigues et les coups de théâtre, tels les premiers sons de bongo des musiques latines, vont donner le ton. A chaque révélation, s’inscrit dans les lignes une nouvelle inconnue. Aucune place à l’ennuie, on finit le roman aussi essoufflé que les danseurs après une répétition intense.

Ce roman est un hymne à la survie: on survit à plusieurs évènement, afflictions, obstacles, par tous les moyens possibles, pas toujours les meilleurs, les plus sains ou le plus raisonnables certes, mais qui a dit que survivre était chose facile. Il est clair que c’est un état “entre-deux“, et qu’à un moment, il va falloir choisir, une décision devra être prise: s’en sortir ou abandonner. Suzanne et Noé vont être confrontés à ce dilemme, puisque ce sont deux âmes perdues, deux survivants. La danse va-t-elle leur montrer la direction? Seront-ils assez forts pour gagner ce pari qu’est la vie?

C’est une histoire portée par une plume toute en mouvements sensuels, cadencée par une magnifique playlist, et offrant des images d’une bachata à couper le souffle.
Après la lecture, une autre de mes passions, c’est le cinéma, et si j’osais, je demanderai à l’auteure quand son roman sera porté à l’écran?

Gros coup de cœur! Laissez vous guider par Suzy et Noé dans ce rythme latino, “el ritmo de noche y vida”. Personnellement, je m’en vais de ce pas chausser mes chaussures de danse!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire