J’aime tout ce qui me rappelle que je ne suis pas seule à souffrir sur cette Terre – Stephanie Butland

 

Résumé :

Loveday préfère la compagnie des livres à celle de ses semblables. Alors qu’elle s’efforce d’oublier son enfance difficile, elle reçoit un jour trois mystérieuses livraisons de livres qui ravivent ses souvenirs. Quelqu’un dans son entourage connaît le secret de sa vie. Est-ce Archie, le patron de la librairie dans laquelle elle travaille ? Rob, l’amoureux éconduit qui ne cesse de la harceler ? Nathan, le poète-magicien qu’elle vient de rencontrer, celui qui pourrait l’aider à trouver les mots pour raconter son histoire ? Le moment semble venu pour elle d’affronter son passé et d’enfin tourner la page.

Date de sortie : 13/11/2019 aux Editions Milady

Prix : 7€90

Un livre c’est cet instant suspendu entre le craquement de l’allumette et le jaillissement de la flamme. Archie dit que les livres sont nos meilleurs amants et nos amis les plus exigeants. Il a raison. Mais j’ajoute qu’ils peuvent aussi blesser. 

 

Mon avis :

Séduite d’abord par la couverture et le titre, j’ai tout de même mis un petit temps à rentrer dans l’histoire mais j’ai ensuite été captivée par ce roman. Contrairement à d’autres, j’avoue que je suis adepte des titres longs !

Loveday travaille au sein d’une librairie d’occasion avec un patron un peu excentrique et surtout très protecteur. Je me suis rapidement attachée à cette fille aussi asociale que je suis sociable.Nous avons des caractères diamétralement opposés mais  possédons tout de même un point commun de taille : l’amour des bouquins… Elle, encore plus que moi, puisqu’elle ne vit qu’à travers eux…une vie monotone où l’imprévu n’a pas vraiment sa place, un peu (beaucoup) triste à mon goût, mais ça va évoluer !

Loveday m’a emmenée voyager dans son univers ; je me suis imaginée dans une vieille librairie parisienne, l’une de celles dont je suis amoureuse : une vieille façade colorée pleine de cachet qui m’oblige chaque fois à m’arrêter, pour admirer, pour rêver, et prendre une photo. Le roman ne se déroule absolument pas dans Paris, mais parfois l’esprit s’envole et l’imagination vagabonde…

Alors, pendant près de 400 pages, je l’ai suivie dans ses “aventures” : histoires de coeur, de famille, de boulot…L’histoire de sa vie et surtout de son lourd passé qui lui revient douloureusement.

Je me suis interrogée sur la manière dont  j’aurais agi et réagi à sa place…

J’ai compris  pourquoi elle s’était forgée cette personnalité et les raisons qui la poussaient à vivre au milieu de tous ses livres, unique chose qui lui apportait du bonheur.

Nous découvrons également son patron, (et ami) excentrique, joyeux et protecteur (de qui je me suis complètement prise d’affection)  ; son ex : un peu dingue et violent (qui m’a assez agacée) ; et son nouvel admirateur (que j’ai trouvé plutôt mignon)  : poète, magicien, et amoureux…

Qui est la personne qui  dépose ces livres et qui la ramène inévitablement dans ses jeunes années ? C’est ce qu’elle va s’efforcer de découvrir, et nous avec…

J’ai passé un très bon moment grâce à Stéphanie Butland, j’en ai lu une partie en vacances au coin de feu…le bonheur ;-), Merci aux Editions Milady

Ce sera ici mon dernier avis de l’année 2019, alors je vous souhaite à toutes et tous une excellente année 2020 : une année livresque, remplie d’amour, en pleine santé pour vous et vos proches ! 😉

 

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire