Believe In de Natacha Pilorge

Résumé :

La rencontre entre Brookleen et Lincoln est brutale et violente. Devoir apprendre à se connaître dans la souffrance et la colère est déjà difficile, alors quand le désir s’en mêle…
Un combat contre l’adversité, une lutte pour redevenir ceux qu’ils étaient avant que leurs vies basculent.
Comment résister à cette passion qui les dévore ? Lincoln saura-t-il pardonner ? Ou même écouter son cœur ? Et si celui qui a ouvert les yeux à Brookleen pouvait être l’homme qu’elle n’attendait plus ?
Une chose est sûre, ils ne sortiront pas indemnes de cette rencontre qui les changera à jamais.

Date de sortie : 03/01/2020

Achat : 4,99 € en Numérique

 

 

 

Les émotions se mélangent et me troublent. Je la déteste autant que je la désire, je la fuis autant qu’elle m’attire.

 

« Believe In », c’est croire.
Qu’on est invincible, qu’on est le meilleur, que tout nous est possible, que tout nous est dû ? Peut-être… En tout cas, jusqu’au moment où croire n’est plus fait de certitudes, mais devient plutôt un synonyme d’espoir. Quand on perd quelque chose que l’on pensait acquis, que reste-t-il à part le doute ? Et surtout, « Comment accepter cette fatalité ? “En la subissant ? En se révoltant ? En la comprenant ?

‘Believe In’ est une histoire toute en ressentis, celle de Brookleen et Lincoln : deux personnages, dont les caractères ne se ressemblent guère, mis à part le côté ‘cadenassé de leur cœur ‘et tenace de leur volonté ; dont les vies sont à l’opposée l’une de l’autre, autant au niveau social, familial que professionnel ; mais qui, en ‘une seconde d’inattention ‘ ou d’attention, vont se rencontrer, de façon brutale, douloureuse, mais indéfectible, et ce sera toute leur vie qui sera chamboulée, remise en question et réévaluée.

La plume de Natacha Pilorge est d’une telle intensité qu’en lisant les chapitres où Brookleen et Lincoln apprennent à se connaître, je me suis surprise à réellement ressentir physiquement toutes les souffrances et les émotions qu’ils ont eux-mêmes dû traverser. Par exemple, il y aura des moments où comme Linc, ‘mon sang bouillonne, mon cœur bat si vite que j’ai l’impression qu’à tout moment il peut sortir de ma poitrine ‘; ou comme Brook, j’ai eu mes ‘yeux qui se remplissent de larmes ‘.
Ils vont devoir se battre au quotidien, pour leur quotidien ; ils vont tomber, se relever, et tomber à nouveau. Personnellement, je me suis surprise à me pincer le nez, comme à l’annonce d’une migraine, par compassion pour tous leurs efforts, parfois vains, mais heureusement, de temps à autre, payants.
Et que dire des sentiments d’incompréhension, de colère, de frustration, d’antipathie, de douleur, auxquels ils vont devoir faire face, chacun leur tour, ou ensemble. Heureusement, ils auront des instants heureux transportés par la patience et l’empathie de leur entourage, et véhiculant au lecteur soulagement, bonheur et euphorie.
Leur romance ne va pas se construire sur un coup d’un soir, mais plutôt un coup du sort. Elle ne sera pas de tout repos, mais de tous les combats. Leurs sentiments ne seront pas croissants, mais changeants. Pourtant, c’est une histoire d’amour à laquelle ils ne pourront échapper et qui risque de les aveugler d’espoir.

Il parait que ‘l’amour n’a pas besoin d’être compris, il n’a besoin que d’un seul regard ‘. Je trouve que cette citation, d’autant plus vrai dans ce roman, image tout à fait la couverture envoutante de ce roman. Je ne peux que vous conseiller d’y plonger votre regard.

Pour finir, j’aurai une petite mention spéciale pour l’épilogue. J’ai adoré, cette mise en fin, très personnelle, qui nous donne à croire que tout espoir peut devenir, avec une certaine ténacité, une certitude.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire