Mens-moi dans les yeux – Tome 1: The M.H. de Kélilane Bee

Résumé :

À dix-neuf ans, Nalya subit un énorme chamboulement dans sa vie bien rangée. Son père, Driss, disparaît sans explication, juste après leur avoir dévoilé, à elle et sa mère Catherine, l’existence d’un fils caché, Ismaël, né de sa précédente union. Ce nouveau frère, Nalya a tout juste le temps de discuter quelques heures avec lui avant de s’envoler pour Los Angeles. Elle a été admise dans l’une des plus prestigieuses écoles d’Arts des États-Unis, pour ne pas dire la meilleure. Son avenir l’attend dans un pays qu’elle ne connaît pas, où les rencontres qu’elle y fera seront déterminantes pour retrouver les traces de son père. Les mystères auxquels elle sera confrontée sont peu communs, difficile de démêler le vrai du faux dans sa situation. Quand elle tombe sur Kaïs, son « initiant » sur ce campus pas comme les autres, son cœur lui donne du fil à retordre pour la première fois depuis longtemps. Nalya parviendra-t-elle à garder son sang-froid face à tant de secrets inavoués ? Réussira-t-elle à composer avec les événements impensables qui vont révolutionner son destin ? Arrivera-t-elle à conjuguer sentiments et mensonges sans se brûler les ailes ?

Date de sortie : 09/12/2019

Achat : 2,99 € en Numérique & 13,99 € en Broché

 

 

 

Pensez-vous cette situation adaptée au mensonge ou à la vérité ?

 

Vous est-il déjà arrivé de lire un roman et de vous dire : non, mais, hallucinant, je n’y crois pas ! Au point d’avoir l’impression de ne pas comprendre l’histoire, d’être perdue ? Et parallèlement, être dans l’incapacité de le lâcher, car on a, à chaque nouveau mot, l’impression qu’on touche du doigt l’intrigue… en vain ?
Sans mentir ! C’est exactement mon sentiment lecture de « Mens-moi dans les yeux, tome1 : MH » de Kelilane Bee.

Une couverture envoutante, pour une histoire captivante.

Dans ce roman, on fait la connaissance de Nalya, jeune Française, fraîchement ensevelie par une avalanche de nouvelles, certaines incroyables, comme la découverte d’un demi-frère et d’autres, plus stressantes, telle que la disparition de son père. Quant à celle concernant son acceptation dans une grande école d’Arts des États-Unis, elle la laisse plutôt dubitative. Sentiment qui ne va cesser de grandir à son arrivée, puis peu à peu lors de son intégration. Pourquoi est-elle vraiment là ? Si Nalya parait maladroite, gaffeuse, perdue, fragile, mais en réalité « ils ne savent pas réellement qui je suis “. Elle est curieuse. Elle déstabilise. Elle s’adapte. Un don ? Une malédiction ? Une réalité ? Sa réalité ?

Dès les premières lignes, l’histoire m’a conquise.
L’auteure enchaîne sur un rythme effréné les sauts dans le temps entre ‘il y a trois ans ‘et ‘aujourd’hui ‘; entre les chapitres où Nalya se dévoile, et ceux où on fait connaissance avec son tout nouveau frère Ismael ; entre mensonges et vérités.
On va découvrir cette fameuse école d’Arts, où Nalya va suivre une multitude de cours, divers et variés ; la colocataire de Nalya, Aria, avec qui une relation très forte va s’instaurer ; ainsi que d’autres élèves importants, dont Kaïs : ‘dès la première seconde où nos regards se sont croisés, j’ai su qu’il allait être spécial pour moi. ‘

Au sein de cet univers, je me suis retrouvée propulsée dans un imbroglio de mensonges, d’apparences, de secrets. L’auteure va parsemer tout au long de l’histoire, de manière très subtile, des indices de vérités. Comme Nalya, il faudra ‘observer, écouter, apprendre. ‘Pourtant, on se rend vite compte que les révélations sont toutes aussi vraies que mensongères.
La définition même du mensonge, ses obligations et ses conséquences figurent dans ce roman : est-ce une façade de protection, de provocation ? Une nécessité personnelle, exigée, de survie ? Le mensonge a-t-il plusieurs niveaux de vérités ? Peut-on croire ce que l’on dit, ce que l’on entend, ce que l’on voit ? Dire ce qu’il faut, quand il faut, où il faut, est-ce mentir ?

De la vérité aux mensonges, de la confiance à la méfiance, des secrets aux révélations, des intrigues aux découvertes, de la dissimulation à la sincérité, de l’authenticité au leurre, du rêve au cauchemar, de l’amour à la haine, on va partir à la recherche du fin mot de l’histoire, qui ne sera peut-être pas ce que l’on aurait pu croire…

‘D’après vous je bluffe ? Pas sur ce point-là, rassurez-vous, pour le reste on en parlera plus tard. ‘ sans conteste à la sortie du tome 2.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire