Le réseau Alice- Kate Quinn

En 1915, Eve Gardiner brûle de prendre part à la guerre contre les Allemands et est recrutée comme espionne. Envoyée dans le nord de la France sous domination allemande, elle est formée par l’intrépide Lili, nom de code : Alice, qui dirige un vaste réseau d’agents secrets. Les deux jeunes femmes s’emploient chaque jour à lutter contre l’ennemi au péril de leur vie. Trente ans plus tard, hantée par la trahison qui a provoqué le démantèlement du Réseau Alice et la mort de la Lili, Eve, devenue alcoolique, vit recluse.
Jusqu’au jour où Charlie, une jeune étudiante déterminée, tape à sa porte pour lui demander de l’aide à retrouver sa cousine. Celle-ci a disparu en France pendant la dernière guerre, après avoir été serveuse dans un restaurant appelé Le Léthé. Le nom de ce restaurant, dont Eve n’a pas entendu parler depuis qu’elle-même y a travaillé sous couverture pendant la Grande Guerre, éveille en elle la lueur d’un espoir… Celui de la revanche.

Date de parution : 15 janvier 2020
Editions : Hauteville
Prix : ebook 9e99/ broché 19e50

Sa frayeur prit le pas sur sa honte. Jamais elle n’aurait cru une telle terreur possible. Son cerveau lui martelait : prise au piège ! Prise au piège! Personne ne viendrait à son secours. Elle allait vraisemblablement mourir ici. 

Il y a des livres destinés à vous faire rêver, aimer, à vous remettre en question. Puis il y a ceux, aussi, qui vous font voyager, qui vous torturent, qui vous instruisent, qui vous provoquent des sueurs froides.
Le Réseau Alice, fait indéniablement partie de ces derniers.

Un livre parfait, où il n’y a rien à critiquer, où l’ombre d’un “mais” n’existe pas.

Eve, chère Eve.
Femme exécrable devenue femme touchante, tellement aimable.
Finn, le beau Finn.
Personnage secondaire qui a pris de la place, beaucoup de place, pour mon plus grand plaisir.
Et, évidemment Charlie, la belle Charlie.
Gamine devenue femme courage, telle sa Rose.

Parce que cette histoire ne serait pas aussi exquise sans ce trio pourtant incongru, ne serait pas si savoureuse sans le passé, sans Violette, sans Lili, sans les fleurs du mal.

Nous débutons le roman avec Charlotte St Clair, alias Charlie. En voyage vers la Suisse avec sa maman pour se débarrasser d’un petit problème, elle décide de profiter de son escale à Londres, pour se rendre à une adresse retrouvée dans les affaires de sa cousine disparue : celle de Eve Gardiner.
Elle prendra la fuite, laissant derrière elle sa bourgeoise maman, et filera en douce avec l’unique espoir de retrouver Rose, cette cousine qu’elle considérait comme sa soeur.

L’accueil qu’elle trouvera à l’adresse n’est pas celui qu’elle avait pu s’imaginer. En effet, arme à la main, saoule jusqu’à ne presque plus pouvoir tenir sur ses jambes, Eve fait entrer Charlie dans sa demeure, et lui ordonne de déguerpir de là au plus vite.
Et c’est là que Charlie prononcera le mot magique ( pas de politesse), celui qui fera la différence, celui qui saura réveiller Eve et son désir de vengeance : Le Léthé.

C’est ainsi que le trio que forment Eve, Finn (le conducteur et serviteur de Eve) et Charlie partent vers la France, à la recherche de Rose.

Je ne vous en dit pas plus sur la trame, parce que j’en dis bien assez et que je préfère vous laisser découvrir ce chef d’oeuvre.
Parce que oui ! Ce livre est un pur chef d’oeuvre, une pépite d’or brute, un diamant.

Le choix de l’auteur, celui de nous plonger dans la tête d’Eve à l’époque où elle était encore espionne, et de nous ramener au présent avec les points de vue de Charlie, est, à mon sens, fabuleux. Cela nous permet de découvrir Eve, celle qu’elle avait été autrefois, celle qu’elle devenait, ce par quoi elle est passé.
De la sorte, nous nous attachons à elle, nous l’aimons malgré le fait qu’elle soit désagréable au possible une fois que nous retournons dans le présent.

Aussi, ces retours en arrière nous permettent de découvrir avec joie la bande des fleurs du mal, trois des espionnes du Réseau Alice, ce qui est féérique ! Leurs vies sont décortiquées, leurs conditions de vie surtout (!), les couvertures qu’elles utilisaient pour obtenir des renseignements, passer les frontières sans se faire attraper…

J’ai été fière de Finn, j’ai été monstrueusement triste par chapitre, pour certains des personnages. J’ai éprouvé de la fierté aussi pour Charlie, qui au final, est bien plus courageuse qu’elle ne le croit. Et enfin, j’ai été en apnée tout le long du récit, désireuse d’avancer dans ma lecture, de connaitre tous leurs secrets, de savoir le pourquoi du désir de vengeance de Eve.

Ce livre est un réel régal, et je vous invite à le lire, si vous aussi, vous aimez voyager à travers les pages, à travers des mots somptueusement bien choisis.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire