Eleonor & Grey de Brittainy C. Cherry

Résumé :

Eleonor et Greyson, opposés en tous points, se rencontrent au lycée, tombent amoureux, et deviennent uniques l’un pour l’autre, jusqu’à ce que la vie et son lot de malheurs les sépare alors qu’ils ont 17 et 18 ans.

Lorsque 10 ans plus tard, Eleonor accepte ce boulot de nounou dans les beaux quartiers, comment aurait- elle pu imaginer, qu’elle devrait s’occuper des enfants de Greyson, son amour de jeunesse ? Mais le garçon qu’elle avait connu par le passé, est devenu un homme – un homme froid, solitaire, détaché de tout.

Le sourire qui perçait parfois le dans le regard tourmenté du garçon qui avait ravi son coeur d’une jeune fille, suffisait à convaincre Eleonor que ce garçon-là, valait la peine qu’on se batte pour le retrouver. Tout ce qu’espère Eleonor c’est d’avoir la chance de laisser une marque à son tour, sur l’ âme de Greyson East, qui l’a marquée à jamais.

Date de sortie: 12/03/2020

Éditions: Hugo Roman

Achat: 9,99€ en Numérique & 17,00€ en Broché

Maman écarquilla les yeux et resta bouche bée.
– Il a lu ta série préférée?
– Ouaip.
– Eleanor?
– Oui?
– Épouse ce garçon.

 

 

Il est rare que je sois partagée quant à un roman, d’autant plus lorsque j’affectionne particulièrement la plume de l’auteure… Et pourtant… « Eléanor & Grey » m’a laissé assez dubitative…

Eleonor et Grey se rencontrent alors qu’ils sont adolescents, au court de l’été précédent leur année de terminale. Eleonor est une jeune fille, qui partage une relation très forte avec ses parents. Elle est plutôt introvertie, et n’aime pas trop faire amis-amis avec ses pairs. Elle préfère se perdre dans les romans de sa saga adorée plutôt que dans des soirées étudiantes. Pourtant, une soirée, un défi, une saga et quelques films au cinéma, et la voilà à écrire le début d’une histoire avec Greyson. Lui, il vient d’un milieu plus aisé qu’elle, il est ultra populaire et de toutes les fêtes. Tout les oppose, et pourtant. Ils vont se voir, vraiment: il va la découvrir créative, gentille, généreuse et belle; quant à elle, elle va apprendre à connaître un jeune homme seul malgré sa popularité, et sensible. Mais surtout, une chose va les réunir: la connaissance de la douleur quand ça touche un être cher. A ce moment-là, Eleonor vit quelque chose de difficile dans sa vie familiale, et Grey devient son souffle de vie, sa béquille, celle qui va lui permettre d’avancer. Jusqu’au moment où sa vie va se noircir à un tel point que plus rien n’aura d’intérêt, ni les romans, ni les films, ni Grey.
Mais voilà, le jeune Grey n’a pas l’intention de lâcher Eleonor, et il va se battre pour lui montrer que le plus beau des futurs est celui où ont est heureux. Et grâce à lui, elle va survivre.

Malgré tout, la vie reprendra ses droits, et ils vont se perdre.

Lorsque, 15 ans plus tard, ils vont se recroiser, Eleonor va se retrouver face un homme en tout opposé à son Grey, celui qu’elle a connu adolescente.
Je l’ai trouvé particulièrement détestable… Certes, c’est lui qui souffre à ce moment-là… terriblement… la tristesse, le chagrin, le désarroi, l’amertume, la colère font parties intégrantes de sa vie, et il est clair qu’il ne peut, à ce moment là, être heureux… Pour autant, il se trouve face à Eleonor, son soi-disant “amour de jeunesse“, celui pour qui il a tant éprouvé…

Plus j’avançais dans ma lecture, et moins j’arrivais à retrouver ce que j’avais pensé lire au début du roman. Ça a été très déstabilisant, j’en ai même été contrariée je dois dire… Greyson m’horripilait, je ne comprenait pas où l’auteur voulait me mener… Et comme je l’ai dit au début, ça m’agaçait d’autant plus que jusque là j’ai adoré tous ses romans.
Heureusement, la présence de Shay, la cousine d’Eleonor, ainsi que celle de Lorelai et Karla, les filles de Greyson, leurs péripéties et réparties m’ont fait à maintes reprises sourire, et ont apaisé ma lecture. Mais je n’arrivais pas à comprendre Eleonor, Grey et encore moins leurs sentiments et leur évolution. Pour moi je ne retrouvais pas leur profondeur ressenti en première partie du roman.

Et puis, deux mots sont apparus entre les lignes: amour inconditionnel. Certes, il est question de deuil, de douleurs, d’éducation, d’amitié, de persécutions, et de méchanceté, mais en refermant cette histoire, je retiendrai essentiellement cette notion d’amour-amitié, d’amour maternel, d’amour paternel, d’amour fraternel, tout simplement d’amour inconditionnel; celui qui est donné sans conditions, sans obligations, sans attentes. Cet amour qui impacte tellement qu’on peut juste voir quelqu’un et l’accepter sans jugement; un amour qui donne et qui n’exige rien, qui n’est pas offert, mais qui est juste accordé, à travers une larme, un sourire, un pardon. Ce roman est tout simplement un condensé d’amour inconditionnel.

« Eleonor & Grey » est une histoire qui parle “d’amitié. De famille. De veiller sur ceux qui veillent toujours sur vous.“ Même si j’ai parfois été agacée, et que je n’ai pas trouvé ce que je cherchais dans ce roman (même si j’ai finit par comprendre pourquoi…), je suis heureuse d’avoir lu l’histoire d’Eleonor et Grey, car c’est toujours un plaisir de lire la plume de Brittainy C. Cherry. D’ailleurs, j’aimerai bien lire l’histoire de Shay et Landon…

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire