Les gens heureux lisent et boivent du café – Agnès Martin-Lugand

Sortie le : 05 septembre 2019 aux Editions Pocket

Prix : 6€50

Résumé :

Ils étaient partis en chahutant. J’avais appris qu’ils faisaient encore les pitres dans la voiture. Je m’étais dit qu’ils étaient morts en riant. Je m’étais dit que j’aurais voulu être avec eux. ”

Diane a brusquement perdu son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l’exception de son cœur, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l’existence. Afin d’échapper à son entourage qui l’enjoint à reprendre pied, elle décide de s’exiler en Irlande, seule.
Mais, à fuir avec acharnement la vie, elle finit par vous rattraper…

Mais je ne suis pas prête… je traîne trop de casseroles. Je ne peux pas exclure Colin, comme tu viens de le faire avec Megan. Si je commence une histoire avec toi, je te reprocherai un jour ou l’autre de ne pas être lui… d’être toi. Je ne veux pas de ça… Tu n’es pas ma béquille, ni un médicament, tu mérites d’être aimé sans condition, pour toi seul et non pour tes vertus curatives. Et je sais que… je ne t’aime pas comme il faut.

Mon avis :

J’ai passé un excellent moment auprès de Diane qui, complètement démunie, après la perte tragique de son mari Colin et sa fille Clara, va se laisser complètement aller…Elle ne travaille plus au sein du café littéraire qu’elle gère avec son ami Felix…Perdue dans une vie complètement vide de sens, elle s’enfonce chaque jour un peu plus.

Et puis, parce que son entourage l’oppresse, elle part s’exiler en Irlande, là où Colin aurait rêver de se rendre.Les paysages irlandais m’ont fait rêver, moi, passionnée de voyages…

On imagine souvent que la distance sera bénéfique mais les problèmes ne restent, malheureusement, pas sagement là où l’on aimerait, on les emporte…

Diane, au gré des paysages, des rencontres, des émotions, des désillusions, va comprendre qu’on ne peut pas fuir ses problèmes mais qu’il faut les surmonter, aussi difficiles soient-ils. Ce séjour en Irlande va être riche et la rendre plus forte.

Elle va de nouveau ressentir de l’amour et du désir pour cet homme qui est son voisin. Ca avait pourtant bien mal commencé, ils se détestaient…et puis ils ont appris à se découvrir…La frontière entre la haine et l’amour est mince… Très antipathique au départ, le mystérieux Edward devient au fil des pages, un personnage  touchant.

J’ai beaucoup souffert de la détresse de Diane…Comment peut-on se relever de la perte des 2 personnes que l’on aime le plus au monde, de cette culpabilité permanente d’être encore en vie…? Parfois, il faut tomber très bas pour n’avoir plus que la possibilité de remonter…

Le temps aide à cicatriser les blessures , et à retrouver petit à petit le goût de la vie…

La larme à l’oeil en refermant le livre, je ne m’attendais pas forcément à ce dénouement là…

Séduite par cette poignante histoire je vous la recommande…

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire