Amour Amour de Krista & Becca Ritchie

Résumé:

Las Vegas, sa Tour Eiffel et ses casinos débordants. Thora en rêve depuis longtemps mais, à 21 ans, lorsqu’elle y pose le pied pour passer le casting du spectacle de danse aérienne Amour Amour, son idéal chavire. Alors suspendue au rythme effréné du leader du spectacle avec qui elle passe le test, Thora découvre un niveau d’exigence auquel elle pense ne jamais pouvoir correspondre. Pourtant, Nikolaï, simplement appelé le «  Dieu de Russie  », capte en elle l’étincelle qu’il faut pour enflammer la scène du Masquarade Casino qui accueille le spectacle cinq fois par semaine, cinquante-deux semaines par an.
À tournoyer ensemble pendant des heures, le couple à la scène pourrait être tenté  de le devenir en coulisse. Mais à quel prix  ?

Date de sortie: 18/03/2020

Éditions:

Achat: 6,99€ en Numérique & 16,90€ en Broché

L’amour n’est pas une erreur.
Le courage non lus.
Je veux être assez courageuse pour ne pas me soucier de ce que les autres pensent. 
Ma décision.
Dans mon cœur, je sais tout ce que j’ai sacrifié pour être ici, à quel point j’ai travaillé dur. C’est tout ce qui devrait compter.
Mon cœur, mon amour, ma passion.
Ma décision.
Que vas-tu faire, Thora James?

« Amour Amour »… Je trouvais le titre un peu mièvre ; la couverture n’était pas des plus attrayantes ou captivantes à mon sens… Comme quoi, l’habit d’un roman n’en fait pas l’histoire… Car finalement ce sera un coup de cœur pour moi.

« Amour Amour » nous plonge dans le monde du cirque. Ici, rien à voir avec Monsieur Loyal, des ventriloques ou une représentation de dressage… non. Il y est dévoilé les coulisses d’un cirque contemporain où les spectacles s’inspirent de plus en plus du mouvement de la performance acrobatique ou encore de la danse ; une même compagnie, ayant des spectacles différents, avec des thèmes propres à chacun, dont certains sont sédentaires et d’autres itinérants.

Dans ce roman, pour Thora James, le personnage principal féminin, le cirque, c’est son grand amour. Depuis toute jeune, elle rêve d’intégrer la troupe de « l’Aerial Ethereal “qui se produit à Las Vegas sur la scène du Masquerade Casino. Ici, les artistes sont essentiellement d’origine russe et forment une famille, pour certaine, liée par le sang, mais, pour tous, unis par la passion du cirque. La spécialité de Thora ? Le ruban aérien. Évidemment, qui dit rêve dit difficultés à venir, car il est bien connu que tous les rêves ne sont pas toujours à portée de main ; toutefois, la distance entre rêve et réalité est appelée action. Et Thora est bien déterminée à agir !
J’ai trouvé Thora particulièrement captivante. Même si sa répartie laisse à désirer, (et m’a fait maintes fois sourire), et les expressions de son visage restent souvent figées (pour cause de ‘RBR, Resting Bitch Face‘), je l’ai trouvé très attachante et inexorablement expressive. Elle m’est apparue aussi tellement vraie dans ses réactions, dans ses doutes, ses peurs, dans ses hésitations à écouter les voix dites ‘de la sagesse ‘de ses parents ou de son meilleur ami, ou dans son courage à continuer à se fier et à suivre son instinct, ses rêves. Tant et si bien, que je me suis très vite identifiée à cette jeune femme, à la fois déterminée, sans être réellement téméraire, juste en acceptant de prendre des risques, un pas après l’autre, sans filet.

À son arrivée à Las Vegas, elle fera la connaissance de plusieurs personnages hauts en couleur : des avenants, des charmants, des sarcastiques, des exubérants, des audacieux, des blessés…, mais surtout des artistes ! Un vrai melting-pot ‘à la Las Vegas ‘! Personnellement, je me suis très vite attachée à tout ce petit monde : la famille Kotova, frères, sœur, cousins réunis, aussi bruyante que soudée, ainsi qu’à John, aussi froid qu’attentionné. Au fur et à mesure des pages, on découvre les travers et les blessures de chacun, on les accompagne tout du long dans leur processus de reconstruction, de compréhension et d’amendement. Et parmi tous ces artistes, en chef de clan des Kotova, il y a Nikolai.

Il est un peu l’adulte, le protecteur, le responsable de cette famille si particulière que sont les Kotova, mais aussi de celle du cirque.
Il ‘est tellement viril. Il respire le charme, le désir. Il parait indestructible. ‘Il ‘est la somme de ses frères et sœur. Et plus encore. Il est altruiste, loyal, dévoué, et fermement déterminé. C’est un homme de vingt-six ans très mature, très responsable. Il incarne la puissance et la force. Mais plus important encore, il incarne l’amour, la famille. ‘Il est droit. Capable de faire passer les rêves des autres avant ses propres aspirations et désirs. Devant cet homme si charismatique aussi bien sur scène que dans la vie, on ne peut que tomber en amour.

La plume des deux auteures m’a littéralement transportée au sein du monde de Thora et Nikolai. C’est un roman, où j’ai ressenti de l’audace dans l’affrontement des doutes et des peurs, de l’envie à réaliser un rêve d’enfant ; où j’ai transpiré lors de séances d’entraînement ; où j’ai été transcendée par des spectacles d’acrobaties et aériens oh combien dépeint avec réalisme ; où j’ai souffert des décisions personnelles, prises et imposées.
C’est un roman, où j’ai, tout simplement, aimé être, partager et vivre au rythme de Las Vegas, des défis, des inquiétudes, du cirque, des acrobaties, de la famille, des amitiés, des passions et de l’Amour.

L’amour… C’est bien ce dont il est question dans ce roman… Un amour d’enfance, un amour d’adolescence, un amour de style de vie, un amour de vie… Un amour tendre, amical, joueur, passionnel… Un amour pour lequel se battre, un amour qui se bat pour vous. Un amour qui vous tient, un amour qui vous détient.

Mais que se passe-t-il lorsque deux amours se rencontrent ? Lorsque l’amour rêvé est à portée de main mais éloigné de l’amour présentement réel ? Faut-il céder l’un au détriment de l’autre ? Peut-on aimer les deux, à la fois ? Si un choix doit être fait, quelle sera la priorité donnée : à cet amour d’enfant, ce rêve dirigeant depuis si longtemps ambition et vie ; ou à ce nouvel amour qui transcende et transporte dans un nouveau rêve ?
‘La vie est un enchaînement de carrefours, impasses et demi-tours. Il n’y a pas de destination ultime. Tant qu’on vit on continue d’avancer. Le paysage change. ‘Alors que faire de ses rêves ? Des rêves d’antan, des rêves au présent ? Des rêves d’autrui pour soi, de ceux pour les autres, et tout simplement des siens ?

L’amour c’est compliqué.
Vivre son rêve, c’est compliqué.
Concilier le tout, c’est compliqué.
Mais aimer et vivre, c’est juste une réalité.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire