“Lunisia: 2 – Orage“ de Loïs Smes

Résumé:

Le mal me ronge, je n’y peux rien. Il ne me reste que peu de temps, et je préférerais le passer avec elle. Ma vengeance vaut-elle le sacrifice de mes derniers instants de bonheur ? Sans doute pas, mais c’est plus fort que moi. Il doit payer pour ce qu’il a fait. Je dois comprendre pourquoi il a fait de ma vie un enfer.

Le mal le ronge, je le vois dans ses yeux. De l’espoir, il n’en a plus. J’en ai pour deux. Je dois le sauver, il survivra. Même si je dois me battre contre celui qui a détruit sa vie et découvrir mes propres ténèbres. Je ne le laisserai pas seul face à ses démons.

Jusqu’où ira l’Orage pour sauver le Tonnerre ?

Éditions:

Date de sortie: 08/07/2020

Achat: 5,99€ en E-book & 17,90 en Broché

 

 

 

Je resterai le Tonnerre, assourdissant et imprévisible, mais je ne frapperai que lorsque l’orage le dicte. 

Avec ce deuxième tome de « Lunisia », Lois Smes met définitivement notre impatience, nos nerfs, nos émotions à rude épreuve !
Pour moi, si « Tonnerre » était le tome de la découverte de l’Amour absolu, celui de « Orage » est celui des révélations de l’Amour égoïste… un amour qui brouille la vue, qui brouille les sens, qui s’octroie le droit de penser pour l’autre, qui ne laisse aucune place au libre arbitre,  à la tolérance, à l’indépendance, mais qui garde sous emprise, sous dépendance…

Ce tome a une construction bien différente du premier… Des flashbacks, sans cohésion temporelle suivie et pourtant bien réfléchie, ponctuant la continuité de l’histoire ; rappelant et faisant découvrir différentes périodes et événements passés ; mettant à mal, non plus le « qui, quoi, comment », mais révélant le « de qui, quand, pourquoi ».
Ce tome va donner la parole à tous les monstres… ceux que l’on croit voir, ceux croisés dans un miroir ; ceux que l’on croit connaître, ceux tapis dans l’ombre ; ceux qui n’en sont pas, ceux qui le deviennent, et ceux qui le sont vraiment.

Avec ce roman, on découvre toutes les notions de monstres et de monstruosités dans notre société… On en comprend certaines, on en défend d’autres, puis on en condamne, on s’insurge, on se rebelle… Et surtout on se questionne… Quelle part de monstruosité possédons-nous en nous-mêmes ? De celle qui ne peut pas toujours rester sous contrôle ? De celle qui fait perdre la tête ? Que ne serions-nous pas prêts à faire pour obtenir ce dont on a toujours rêvé, pour apaiser nos souffrances, pour retrouver l’être aimé, pour être avec lui ? Et de ce fait, tout est-il envisageable, concevable, justifiable, acceptable, pardonnable ?
Avec ce tome, la locution « un monstre d’égoïsme » prend tout son sens.

Les personnages se dévoilent, à chaque mot un peu plus ; ils ouvrent leur cœur et leur conscience, à chaque ligne un peu plus ; ils se protègent et s’exposent, à chaque page un peu plus ; ils s’imposent dans leur vrai « moi “ à chaque chapitre un peu plus… Et en refermant ce roman, on sait… quel est le problème, et où se situe la solution ; qui est atrocité, et qui est inhumanité ; qui est authentique, et qui mensonge ; qui aime et qui le croit ; qui est qui, et pourquoi !
Une fois le puzzle reconstitué, il faudra décider de notre propre définition de ‘monstre’ et d’‘amour’.

Loïs Smes n’épargnera aucun de ses personnages… Bousculés, malmenés, étourdis, en conscience, inconscients, apeurés, effrayés, tétanisé, ils devront se battre contre le temps… cette notion tout en dualité dans sa conception, car à la fois éphémère et durable ; qui s’écoule inexorablement vers un autre instant…

Lui et moi, c’est pour toujours, et tant pis si toujours s’arrête aujourd’hui.

Personnellement, si le premier tome a mis à mal mes sentiments personnels, celui-ci les a apaisés. En quête de vérités, débusquant la méchanceté, l’égoïsme, la cupidité… trouvant la confiance, l’espérance… tout ceci dans l’addictivité à diriger ma lecture de ce deuxième opus. Bien évidemment, j’ai souffert (encore), j’ai juré (‘comme un charretier ‘), j’ai cru mon esprit m’abandonner (à maintes reprises), j’ai arrêté de respirer (plus que de raison), je me suis oubliée (pour survivre)… Mais surtout, prise dans le sablier frénétique du ‘contre le temps ‘ je me suis posée, et j’y ai, trouvé, vu, partagé et ressenti tant d’amour !

À chaque amour, son reflet… Dans un miroir, dans les yeux, peu importe… Il est là, et il est beau. À nous de le trouver et de l’accepter.

Je ne peux que conseiller cette saga. Lisez ‘Lunisia’, protégez son secret, mais partagez cet amour… s’il vous plait.

Je crois à demain plus fort qu’aujourd’hui ‘. Loïs Smes, merci.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire