Opération séduction à l’Otak Kafe de Chani Brooks

Résumé :

Il est sexy, il sera son colocataire, mais il ne veut pas d’elle… Fanny tient l’Otak’Kafé, un café-lecture dédié au manga hérité de sa cousine. Grande romantique, Fanny se laisse facilement berner. Heureusement qu’elle peut compter sur ses fidèles clientes, pas pour l’aider dans sa comptabilité, mais pour conquérir le prince charmant. Elle est amoureuse en secret d’un de ses clients. Enfin, secret, toutes les filles de l’Otak’Kafé sont au courant !
Yannis, jeune homme charmeur, secret et un peu cynique, profite de la gentillesse de Fanny tout en ignorant ses tentatives pour le séduire. Aussi, lorsqu’un soir, il échoue sur son canapé, elle décide de tout tenter pour le faire « atterrir » dans son lit. Mais les doux papillons devraient se méfier des princes qui brillent, car les ailes de l’amour sont fragiles…
#GeekIsTheNewSexy

Date de sortie: 04/07/2020

Achat: 2,99€ en E-book & 18,00€ en Broché

 

 

 

– Ce n’est pas grave si tu ne m’aimes pas, chuchote-t-elle d’une voix à peine audible. je vais prendre soin de toi…
C’est une promesse qu’elle se fait à elle-même. Elle ne voulait pas forcément qu’il l’entende. Pourtant, Yannis entrouvre les yeux, ses prunelles grises sont à peine visibles derrière ses cils. Il lui sourit doucement. Sans un mot. Il se rendort.

 

Je ne connaissais pas les Mangas, ni la culture qui les entoure, mais je connais le Japon, ses traditions et la plume de Chani Brooks…
Entre ce que je connais et ce que j’ai découvert, j’ai passé un très bon moment à L’Otake Kafe.

J’y ai fait la connaissance de Fanny… Jeune femme des plus attendrissantes, emphatiques, sympathiques, un peu maladroite et certes passablement naïve… En tout point de vue une vraie gentille ! Serait-ce plutôt un défaut ou une qualité ? D’un point de vue de la société, il est probable que pour les « profiteurs “ ce soit une qualité, et pour les ‘amis ‘ un défaut… Reste à savoir qui des amis profitent… Et l’auteure a bien su mettre en avant cette dualité dans la conception même de l’état de confiance, de celle qui s’offre sans contexte.
Pour ma part, je dirai que la gentillesse, celle qui est sincère, authentique, est une vertu ! Il n’est pas donné à tout le monde d’être une ‘vraie ‘gentille, qui, en toutes circonstances, fait passer le bonheur, le bien-être des autres avant le sien… qui ne compte pas, n’économise pas ses forces pour les autres… qui déploie des tonnes d’attention pour apaiser et aimer les siens… Fanny et sa gentillesse pourrait apparaître comme ennuyeuse, ingénue, sotte, rébarbative, certes… Et il est probable qu’elle le soit aussi, quelque part… Pourtant, personnellement, je l’ai trouvé attachante, magique, extraordinaire. C’est indéniable, je n’ai pu que l’aimer et avoir envie de la protéger d’elle-même, mais aussi des autres… De Yannis…

Yanis… Ce jeune homme plus que rigide voir particulièrement maniaque, plus qu’économe, voir carrément radin, plus que facilement agacé voir absolument pas patient, plus qu’odieux voir catégoriquement méchant ! Car, il est évident, que faire d’un compliment, une insulte, est plus que cruel… Tant et si bien que j’ai ressenti une profonde colère contre Yannis. Mais il faut dire que l’auteure a cette capacité de manier le sabre et la fleur dans la même phrase, faisant de ce fait de Yannis l’homme à abattre… Et pourtant… Que cache cet homme ? Qui se cache derrière lui ? Qu’est-il réellement ? Est-ce un profiteur ? Un blessé ? Un ami ? Un dur ? Un égoïste ?
L’égoïsme… Une défense contre un monde cruel ? Un ‘instinct de survie ‘? Un prévaloir d’intérêt personnel ?

Maintes fois, je me suis demandée comment Fanny pouvait-elle éprouver tant d’amour pour Yannis? On dit que l’amour rend aveugle. L’auteure ici m’a montré qu’il peut rendre aussi sourd à ce que l’on ne veut entendre…
L’amour ? Comment définir l’amour ? Aimer est-ce protéger ? Chérir ? Partager ? Ou tout à la fois ? L’amour a-t-il une durée, une condition, une étendue ? Peut-on aimer pour deux ? Se faire aimer ? Apprendre à aimer ? Peut-on tout endurer par amour ? Tout pardonner ?
‘Je t’aime, c’est tout. ‘

L’auteure, ici nous offre tant d’attitudes, de tempéraments, de sentiments… La gentillesse, la compassion, la confiance, la méchanceté, l’égoïsme, l’amour… Mais la grande question que je me suis posée a été : est-ce permanent ? La capacité à ‘être ‘gentil, compatissant, confiant, méchant, égoïste, amoureux, est-elle durable ? Éphémère ? Peut-on foncièrement changer ? Évidemment, la vie façonne, mais qu’en est-il notre ‘moi ‘profond ? Est-on ou devient-on ? Existe-t-il un point de non-retour, de rupture en chacun de nous ? Est-ce alors une prise de conscience ou un anéantissement ? L’amour peut-il réellement tout soigner ?
Tant de questionnement que l’auteur n’hésitera pas à soulever.

Elle présente aussi dans ce roman, toute cette attitude ‘Manga ‘ que je ne connaissais pas et que j’ai trouvé plus qu’intéressante. J’ai trouvé fascinant de lire combien on pouvait être habité par sa passion… jusqu’à prendre un morceau de l’identité de son personnage préféré. Cette identification à travers ces personnages aux caractéristiques bien particulières. Elle a su, pour ma part qui suis entièrement novice dans le genre, doser parfaitement les explications quant à la classification, et les personnages et leurs capacités, sans pour autant m’ennuyer, ou me perdre, mais au contraire me donner envie de me laisser séduire par un nouveau genre de lecture. J’ai beaucoup aimé qu’elle introduise une partie de ce monde très visuel des Mangas, via le graphisme de ce roman.

Pour conclure, je dirai : vous ne connaissais pas les mangas ou les animés ? Découvrez !
Vous ne connaissez pas les pâtisseries japonaises ? Dégustez ! (Personnellement, j’aurai bien été preneuse de quelques recettes de Fanny !)
Vous ne connaissez pas la gentillesse pure ? Venez à l’Otak Kafé ! Il y en a à volonté !
Vous doutez de la puissance de l’amour ? Lisez ‘Opération Séduction à l’Otak Kafé’ et vous verrez !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire