L’âme Errante #1 – Océane Ghanem

Résumé:

À la suite d’un grave accident de voiture, Heath García Lopès, alias MKT, prend une décision irrévocable : il ne touchera plus jamais à un verre d’alcool, à un joint et à une cigarette. Il est déterminé à reprendre sa vie en main. Prêt à affronter les fantômes de son passé et à tirer un trait sur ses sentiments pour une fille qu’il ne devrait même pas regarder.
Pour l’aider dans sa quête de rédemption, il peut compter sur une alliée inattendue : Charlotte Cooper. Cette joyeuse petite fée aux multiples facettes est une véritable bouffée d’oxygène. Et contrairement aux autres femmes qui gravitent autour de lui, elle ne se laisse pas facilement intimider.
Un seul problème : si MKT ne s’intéresse pas à Charlotte, Heath, son alter ego torturé, désire plus que son amitié. Beaucoup plus.
Peut-être trop ?

Sortie : 10/07/2020

Editions : Plumes de Web

Lien d’achat : 5,99€ en numérique et 18,90€ en broché

 

 

Je ne sais pas ce que l’on commence à devenir l’un pour l’autre. C’est comme si… nous avions tellement erré dans les abîmes avec notre solitude chevillée à la jambe, chacun de notre côté, qu’il était devenu évident de continuer à se perdre à deux.

 

 

 

Dans l’Âme Bleue, je n’étais pas vraiment emballée par le personnage de MKT. Son arrogance, sa façon d’être, trop sûr de lui et insistant ne m’a pas vraiment aidé à l’apprécier. Le nombre de pages m’a fait tiquer à l’ouverture du livre, pourtant mon intérêt de voir au-delà des apparences était suffisamment fort pour mettre tout ceci de côté et laisser sa chance à ce roman. Je ne sais pas pourquoi j’ai douté, prise dans un engrenage sans fin, les pages ont défilé bien trop vite à mon goût et il me tarde de lire la suite !

Ce premier opus de l’Âme Errante est un genre de prélude à l’histoire de MKT et Charlotte. On apprend à les connaître de façon indépendante mais aussi ensemble. De ce fait, on comprend que derrière la dureté de la carapace, ce qui s’y dissimule n’en est pas moins fragile. Que ce soit l’un ou l’autre, ils trimbalent des souvenirs peu glorieux. MKT est rongé par sa culpabilité, alors que Charlotte est habitée par la honte et la haine. La crainte de la solitude loge en eux des sentiments qu’ils croient réels. Seuls, ils sont engloutis par leurs pensées obscures, cependant, lorsqu’ils sont ensemble il y a cette petite lueur qui ne demande qu’à s’étendre dans son intégralité.

Deux personnages coincés dans leur passé, prisonniers de leur présent et un avenir inapparent à leurs yeux. Mais moi, j’ai vu l’espoir illuminer les pages petit à petit. J’adore le fait de voir et savoir les choses avant les personnages eux-mêmes. Leurs œillères prennent beaucoup trop de place et les aveuglent. L’évidence est sous leurs yeux mais trop d’émotions les empoisonnent. Ils se sont façonnés de leur passé ce qui les rend encore plus touchants et empathiques. Charlotte est une femme au physique excentrique qui camoufle un manque de confiance en elle et du regard des autres. Des évènements auxquels elle doit encore faire face lui rappelle et l’oblige à être spectatrice de ce qu’elle aurait pu avoir. Cette relation naissante leur laisse un moment de répit où ils parviennent à oublier leurs propres obstacles.

Océane G. nous fait voyager dans les souvenirs de Heath à travers MKT et cela nous permet vraiment de les dissocier l’un de l’autre, mais également de se rendre compte qu’au fil des pages, Heath se fait de plus en plus présent grâce à Charlotte. La force du lien entre lui et Max est encore plus forte, c’est au-delà de l’amitié, très puissant, fusionnel, d’une loyauté indescriptible.

Le changement opère, mais ne dit-on pas que les vieux démons refont toujours surface ? Que nous réserve Océane G pour la suite ?

Dans ce premier tome de l’Âme Errante, Océane Ghanem nous plonge dans la psychologie complexe de ses personnages principaux entre addictions et mal-être. Leur passé, leurs sentiments, leurs doutes, leurs peurs, ils nous sont dévoilés sous toutes leurs facettes avec subtilité et respect. Maintenant, je n’ai qu’une hâte, les voir s’ouvrir, se libérer de ce boulet qu’ils traînent à leur cheville et découvrir à quel point ils peuvent s’abandonner, se retrouver.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire