Blades Hockey #1 Power Play – Maria Luis

J’aimerais faire comme si Duke Harrison était mon prince charmant, mais il y a le léger détail de l’interview. C’est pour ça qu’il a accepté de passer du temps avec moi. Un peu comme si je louais sa compagnie pour une durée déterminée. Vendredi, Duke ne sera plus qu’un souvenir agréable, mais lointain, un de plus dans ma vie.

Les romances dans le milieu sportif, particulièrement le hockey est un de mes pêchés mignons, alors lorsque je suis tombée sur cette saga dont les deux premiers tomes sont déjà publiés, je me suis dit ” pourquoi pas ? “. Et par la même occasion j’ai découvert la maison d’édition Alter Real. Il faut bien l’avouer la couverture ainsi que le résumé ont attisé ma curiosité. J’ai été un peu sceptique au nombre de pages, l’écriture peut parfois être bâclée ou incohérente. Pour ce premier tome des Blades, je suis agréablement surprise, il ne manque rien et puis il faut rester objectif, lorsqu’un livre est assez court il faut s’attendre à ce que certaines concessions soit faites par l’auteure et pour Power Play, Maria Luis a fait les bons choix ! De plus, j’ai pu le lire d’une traite alors c’est encore mieux pour une lectrice peu patiente comme moi !

Une journaliste qui court après une star du hockey pour une interview, déjà vu me direz-vous ? Pourtant, l’auteure donne une tournure assez inattendue et distrayante. Charlie est un petit bout de femme déterminé et ambitieux dont peu de choses pourraient la détourner de son but dans le milieu du journalisme. Cependant, c’était avant de rencontrer Duke… ce charismatique hockeyeur, pas très loquace. Charlie se fait une raison, c’est foutu d’avance, son interview, son job. Néanmoins, Duke instaure à son plus grand étonnement un marché entre eux. Sans qu’elle ne s’en rende compte il prend le pouvoir, ils s’ouvrent l’un à l’autre au fil de leurs entrevues. Des rencontres imposées, transformées en rendez-vous à leur insu lors desquelles il lui autorise une question, impossible de refuser pour Charlie sans quoi elle ne pourra pas avoir matière à réaliser son article. Relation professionnelle et attirance se confondent provoquant l’incertitude ainsi que des mots ou des gestes pas toujours appropriés et mal interprétés.

Maria L. ne s’attarde pas sur les personnages secondaires, mais j’imagine qu’elle a dû faire un choix et cela ne pas personnellement gênée dans la progression de ma lecture. Nous sommes focalisés sur les deux personnages principaux, sans que les choses ne traînent en longueur et c’est un élément agréable qui donne de la légèreté au récit. Elle n’oublie pas pour autant d’introduire les difficultés de cet univers, manipulations, mensonges, abus qui ne manqueront pas de mettre des bâtons dans les roues de Charlie et Duke.

Ce premier tome est une petite douceur. Une romance avec ses joies et ses peines sans en faire trop, où il n’y a pas de passé sombre ou oppressant. Nous naviguons dans le présent, soulevés dans un vent d’amour simple et de délicatesse. A savourer sans modération si vous aimez la combinaison hockey/romance.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire