Delta Force Heroes #3 : Un héros pour Harley. Susan Stoker

Il restait des sujets dont ils n’avaient pas parlé, des choses de son passé, mais le moment viendrait. pour l’heure, il était comblé de la tenir dans ses bras, dans son lit où elle dormait paisiblement.

Bon bon bon complètement sous le charme des précédents tomes je n’ai pu attendre plus longtemps à me lancer dans ce troisième opus. J’en espérais beaucoup et été prête à retrouver cette ambiance si particulière et cette alchimie entre les héros. Ai-je aimé ce que j’ai lu ? En partie, suis-je séduite par ce nouveau couple ? Pas vraiment.

Et oui, parfois on se fait des films, on anticipe une histoire et on se rend compte que ce n’était pas du tout ce à quoi on s’attendait. C’est le constat que je fais en refermant Un héros pour Harley. Pourtant tout avait bien commencé. J’ai apprécié la personnalité de la jeune femme, son métier atypique, son naturel et sa curiosité. La rencontre avec Coach est à son image et je n’ai pu qu’admirer son sang froid face aux événements. Seulement, au fil des chapitres, un point précis a failli me gâcher cette lecture.

Et là je sais ce que certains vont me dire : ne te focalise pas sur un détail, occulte-le, ce n’est pas important… mais chez moi ce n’est absolument pas possible. Lorsque quelque chose me dérange, je n’arrive pas à faire comme s’il n’existait pas. Alors de quoi s’agit-il ? Et bien des remerciements à tout-va, tout le temps. Je suis désolée, mais dans un couple je suis d’accord avec le fait d’être reconnaissant envers l’autre, mais dire merci à tout ce qu’il fait… Ce n’est pas possible. Ça apporte une dose de mièvrerie à l’ensemble qui moi ne me convient pas surtout dans la military romance.

Je pense, toutefois, que ce duo aurait pu me plaire parce que j’ai tout de suite accroché à leurs caractères et aux sentiments qu’ils développent l’un pour l’autre, mais voir Coach aussi guimauve m’a posé problème je l’avoue. Sans compter que l’action que j’attendais je ne l’ai pas trouvé. Contrairement aux autres tomes, je trouve que Susan Stoker n’a pas exploité le potentiel de ses personnages. Je suis assez déçue du déroulement des faits et du rebondissement final. J’ai vraiment eu l’impression que ce récit était tiré par les cheveux. Il est arrivé un moment où j’ai fait une pause en me demandant pourquoi ?

Heureusement, j’ai tout de même pris plaisir à retrouver l’ensemble des Delta, cette unité qu’ils forment avec leurs compagnes et leurs alliés est absolument géniale. J’adore la famille qu’ils se sont créée et le lien qui se tisse entre tous les protagonistes jour après jour. C’est vraiment le gros point fort de ce genre de sagas.

Vous l’aurez compris, malgré mon attachement à cette série, Un héros pour Harley ne m’a pas plus ravie que cela. Trop d’incompréhension, de déception malgré un couple attachant. Toutefois, je suis toujours aussi motivée à continuer et l’aperçu d’Un héros pour Kassie donné par l’autrice m’a mis l’eau à la bouche.

Aurélia

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire