Serial Fucker – Océane Ghanem

Ensemble, nous formons les deux parties d’un tout, les deux morceaux d’un être, les deux fragments d’une âme. Avec ou sans secrets. Amis ou amants. Jusqu’à la mort. – Gabriella

Serial Fucker est un livre à l’image de sa couverture : sombre et sanglant ! Attention âmes sensibles s’abstenir…

La peur ne m’a quittée à aucun moment, je suivais Gabriella dans sa paranoïa, je ressentais son sentiment d’insécurité le cœur battant la chamade à chaque changement de pages. Impossible de sortir de mon lit , plutôt m’y cacher pelotonnée à ma moitié. Avoir le réflexe de regarder derrière moi si j’étais obligé de me lever en pleine nuit ! Je veux laisser derrière moi cette histoire, non pas parce que je n’ai pas aimé au contraire, plutôt pour oublier cette angoisse constante et saisissante.

Je ne me suis jamais sentie apaisée. Tout dans ce livre est pesant et étouffant. Gabriella a beaucoup de chose à gérer : les meurtres, son professeur pervers, ses amis, ainsi que sa relation avec Gabriel. Etudiante en criminologie, elle se retrouve en première ligne lors de l’enquête, mais surtout dans le collimateur de l’acteur principal de ces crimes sans vraiment le savoir, et pourtant elle a un instinct de confiance. C’est comme si elle était suicidaire et que ce danger la faisait vibrer. Sa passion est entrainante et captive le lecteur. Elle fonce tête baisser dans les problèmes, même si pour cela sa détermination pouvait lui coûter la vie. Malheureusement, les retombés ne sont pas celles qu’elle attendait… LUI a toujours une longueur d’avance. Pourquoi ? Quels secrets lui cache Gabriel ? Que sait Joaquim ? Comme quoi on ne connaît jamais vraiment ses amis.

Gabriel et Gabriella sont unis depuis la naissance, leurs parents étant amis de longue date. Ils se connaissent par cœur, par corps et par âme. Leur relation est assez ambiguë, amis ? amants ? On ne sait pas trop mais on comprend très vite qu’eux non plus et qu’ils souffrent de sentiments partagés mais dissimulés. On a tous des secrets plus ou moins lourds, mais les leurs causeront soit leur rédemption soit leur perte. Ils partagent un amour brut, violent alimenté par le venin de la rancœur. Se déchirer est une habitude, c’est leur moyen de communication lorsqu’il s’agit de sentiments. Pourquoi devons nous arriver au précipice de la mort pour enfin ouvrir les yeux et essayer ? Cet amour au destin funeste se voit finalement scintiller timidement pour avenir encore incertain certes, mais dont la tempête est passée, ou presque. De ce fait, on retrouve une petit part de légèreté apportant des moments de répits, à l’instar de tout ce qui gravite autour et reste menaçant.

Océane G. ne mâche pas ses mots, elle va au bout des choses, elle n’a pas peur de choquer et ça marche ! Ok, j’avoue avoir eu le cœur aux bords des lèvres devant le réalisme qu’elle donne à ses scènes mais je me suis prise au jeu du chat et de la souris que ce soit entre Gabriel et Gabriella ou bien entre Gabriella et le Serial Killer. Océane mène parfaitement la danse. Si parfois j’étais sûre de connaître le coupable, elle arrivait à planter un nouveau doute en moi avec des actes ou des mots. Mais au final, ma première impression était la bonne. Je trouve peut-être un poil dommage qu’elle n’ait pas plus rebondis sur les intentions du meurtrier lors de la confrontation finale, bien que ceci ne soit qu’un léger détail qui n’a aucunement altéré mon avis sur l’intégralité du roman.

Serial Fucker est une romance à suspense lugubre à tout niveau émotionnel. Une enquête glauque et stressante. Des protagonistes jonglant entre jeux malsains et sentiments confus. Une romance douloureusement passionnelle de deux âmes sœurs liées jusqu’à l’éternité. Un combo parfait pour des nuits à ne dormir que d’un seul œil.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Une réponse à Serial Fucker – Océane Ghanem

  1. AvatarValérie FREDERICK dit :

    Bonsoir, une chronique qui donne vraiment envie de lire ce roman! Il fera partie de ma prochaine commande chez Plumes du web!
    Bonnes fêtes de fin d’année!

Laisser un commentaire