Tahoe, Le collectionneur de Katy Evans

Personne ne se montre sous son vrai jour. On se cache tous un peu, soit parce qu’on ne veut pas être jugés, soit parce qu’on s’imagine que personne en comprendrait, ou simplement parce qu’on ne veut pas que quelqu’un de mal intentionné puisse abuser de cette part de nous-mêmes.

Depuis sa saga « Fight for Love » pour laquelle j’ai eu un réel coup de cœur (comme nombres de lectrices certainement), Katy Evans est devenue une de mes auteurs anglophones incontournables. À la sortie de « Malcolm », j’étais évidemment au rendez-vous. C’est donc avec impatience que j’attendais la parution du troisième tome de cette saga mettant en avant des playboys bien ténébreux, sulfureux, collectionneur, magnétique et scandaleux.

« Tahoe, le collectionneur », c’est l’histoire de deux des meilleurs amis de Malcolm et Rachel : Tahoe et Regina.

« Tahoe, décontracté, rieur et séducteur “ aux airs de viking de par ses cheveux blonds et ses yeux d’un bleu glacier, apparait ‘sauvage et indomptable ‘. Le playboy dans toute sa splendeur : à chaque bras une nouvelle conquête et ce à chaque soir… ‘Irrespectueux, insatiable, incorrigible ‘ il a ‘le sourire insolent et moqueur de celui qui ne respecte rien ni personne. ‘On pourrait dire qu’il a un écriteau sur le front où serait inscrit, en gros et lumineux : à éviter à tout pris pour des âmes sensibles !

C’est du moins l’image qu’il renvoie.

D’où lui vient alors ces yeux pétillants non de malice, mais protecteurs lorsqu’il voit Régina ?

Régina, est le stéréotype même de l’âme sensible. Jusqu’au départ de Rachel pour les bras de Malcolm Saint, elle était sa colocataire. Maquilleuse professionnelle, elle sait user de tous les artifices dont elle possède la maitrise.

Mon maquillage, c’est le masque qui me rend forte, jolie ou tout ce que j’ai envie d’être.

Suite à la déconvenue de sa dernière histoire d’amour, elle s’imagine que, comme pour un fond de teint qui pourrait cacher un bouton de fièvre, il vaut mieux se voir avec un homme plutôt que vivre avec. Pour elle, une histoire tranquille est plus sûre pour son cœur qu’une histoire qui bouscule les battements de ce dernier. Et pour son rythme cardiaque elle a décidé qu’il valait mieux éviter d’écouter l’arythmie ressentie lorsqu’elle se trouve auprès de Tahoe.

Amatrice de Bad Boy, on ne peut que succomber à Tahoe, c’est une évidence.

Une bête. Un étalon.

De même qu’on ne peut qu’être attendrie par le côté craintif de Régina. Cette peur qu’elle a d’être elle-même, de faire confiance et de croire en elle. En proie aux doutes permanents de ne pas être à la hauteur de quiconque, elle ne cesse de s’interroger : ‘Faut-il modifier jusqu’à ses gouts et ses habitudes pour mériter l’amour de quelqu’un ?

Alors je ne sais pas si je suis passée à côté ou si j’en attendais trop. Mais bien que cette lecture ait été sympathique, pour moi, elle a manqué de ténèbres, de ces fameuses ombres aux personnages qui faisaient, jusque là, la signature de l’auteur. J’ai attendu, j’ai cherché ce ‘Waouh ‘… Ce dénouement qui scotche, qui fait qu’une histoire devient détonante. Mais, personnellement, je ne l’ai pas trouvé. Alors, si vous la trouvez, n’hésitez pas à me le faire savoir, car il m’est difficile de me dire que j’ai raté quelque chose.

Ce n’est pas pour autant que je n’ai pas passé un agréable moment en compagnie de Tahoe et Regina. La plume de l’auteure étant ce qu’elle est, fluide, sensuelle (même si ici bien plus subjective qu’à son habitude) et addictive, on ne peut que se laisser emporter par des émotions de doutes, de craintes, de culpabilité, mais aussi des questionnements essentiels sur ce que les autres voient de nous, et ce que l’on est prêt à offrir à l’autre de son moi profond…

Faut-il se satisfaire du peu alors que l’on pourrait atteindre les étoiles ?
Une mauvaise pioche peut-elle régir toute une vie ?

Tout comme une lecture juste agréable peut-elle remettre en question les suivantes d’une même saga ? Personnellement, et ça n’engage réellement que moi, ce n’est pas le cas. Il me plait de croire que rien n’est figé. J’ai donc bien l’intention de partir à la rencontre de ‘Callan, le Magnétique’ prochainement.

Alexia

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire