Bimbo or not Bimbo #1 de Julia Teis

Je n’aime pas savoir où je vais, l’inconnu n’a jamais été mon allié.

Après “True Love Never Ends” et “L’inconnu de Noël“, Bimbo or Not Bimbo – Tome 1” est le troisième roman de Julia Teis que je lis et je dois dire que j’ai encore passé un très bon moment en compagnie de sa plume. Toujours empreinte de drôleries mais de profondeurs aussi, abordant souvent des thèmes sensibles, elle porte et emporte; je lis, je lis, je lis… sans même me rendre compte que les pages défilent à vive allure. 

Avec « Bimbo or not Bimbo – Tome 1 », on fait la connaissance de Betty, confrontée depuis toujours à certaines difficultés financières, n’en restant pas moins intègre. La précarité avec intégrité… C’est le deuxième roman que je lis de l’auteure, où elle ce thème est traité avec une pudeur qui interpelle sans provoquer, et un respect qui force le respect. 

Betty est aussi une jeune femme au contact facile,  au physique plus qu’avantageux, à l’intelligence certaine… une jeune femme consciente de ses charmes et de ses capacités, sachant en user sans pour autant en abuser.

Alors, certes, son apparence plus que “Bimbo” est une évidence, avec ses robes moulantes et plus que courtes, et son maquillage prononcé, mais ne dis-t-on pas “les apparences peuvent être bien trompeuses“?

Et cette affirmation correspond aussi tout à fait à Christopher, cet homme dont l’hostilité et l’arrogance dissimule prévenance et amabilité. Si au départ il est indéniable qu’une colère nourrit certaines de ses attitudes et de ses réparties, au fur et à mesure des pages, on le découvre sympathique et à l’écoute. Quand à son sex appeal, lui reste plus que constant; et il faut admettre qu’indéniablement, ma fille suivrait bien plus de cours en présentiel à la Fac, si Christopher était son professeur. D’ailleurs, Betty ne pourra me contredire. Le cours, qu’il donne, est certainement devenu le plus difficile à suivre de tout son cursus, mettant à mal sa concentration… tout comme tous les autres étudiants, même si la concernant bien d’autres facteurs vont entrer en ligne de compte. 

Car si Betty est loin d’être une personne compliquée, sa vie l’est certainement… “Jongler” est son maître mot au quotidien: entre ce qu’elle est, et ce qu’elle qu’elle doit être; entre ce qu’elle veut et ce qu’elle peu avoir; entre qui elle est et qui elle apparait être.

Grâce à ses personnages, l’auteure va pointer de sa plume combien une seule personne a toujours plusieurs facettes de personnalité, toujours générées par le lieu, où elle se situe, la personne, qu’elle a en face d’elle, ou l’état psychologique, dans lequel elle se trouve. Aprioris, jugements intempestifs sur la façon de s’habiller, sur l’étendue d’un portefeuille, sur l’origine sociale, et tant d’autres… tout ça, encore aujourd’hui, malgré ce que l’on peut penser ou croire, est toujours bien ancré dans l’esprit de tout un chacun. 

C’est un fait: il est plus facile de juger que d’apprendre à connaître… 

Ce premier tome va définitivement donner l’opportunité d’apprendre à connaître chacun des protagonistes. Il y a des histoires où on déteste les personnages, d’autres où on aime les détester, et ceux où ne ne peut que les aimer. Julia Teis a cette plume qui fait qu’on ne peut que les estimer à leur juste valeur. Malgré leur caractère arrogant ou prétentieux, leur plan machiavélique, ou leur aspect physique, elle nous fait découvrir la véritable personnalité de chacun de ses personnages, aussi bien principaux que secondaires, cette personnalité qui se dévoile au-delà de toute façade donnée. 

Et en lisant « Bimbo or not Bimbo #1», je n’ai pu que m’attacher à Betty et Christopher, mais aussi à Richard, le père de Christopher, James, ami proche de la famille et Charlie, meilleure amie de Betty dont vient de paraître l’histoire, lui étant consacrée, sous le titre de « Lover or not Lover » . En ce qui concerne Duchesse, c’est plus compliqué pour moi, mais j’admet que compte tenu de son rôle, elle ne pouvait être différente… ceci dit, c’est un sentiment très personnel et que j’assume, assurément rempli d’aprioris et de préjugés.

Un premier tome plus que plaisant et entraînant, et il est évident que, compte tenu de la fin en apnée de ce dernier, je vais, de ce pas, découvrir le fin mot de cette histoire en me lançant dans la lecture de « Bimbo or not – Tome 2 ». Il faut absolument que je vérifie mes théories quant à certains personnages…

Si vous l’avez lu, ne me dîtes rien… si vous ne l’avez pas encore lu, n’hésitez pas, Duchesse est aux aboies.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire