La cité du vice #1 : Confession. A Zavarelli

C’était un monde cruel, où les gens privilégiaient la réputation à l’amour, les rencontres éphémères au bonheur. Je ne voulais plus jamais me mêler à ce tissu social. Des situations comme celles-ci me rappelaient pourquoi il valait mieux être un électron libre au gré du vent. A Zavarelli est une … Continue reading

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...