With You. Amheliie & Maryrhage

Il y a quatorze ans, les vies de Reagan Kane et de Vic Kristensen se sont liées à jamais.

Ils ont été kidnappés et séquestrés durant leur adolescence.

Ensembles, ils ont vécu le pire, et dans le secret, ils se sont aimés malgré le calvaire de leur captivité.

Mais la vie les a séparés.

Aujourd’hui, alors que la justice s’apprête à être rendue, leurs chemins vont se croiser de nouveau.

Ils ont changé, et les stigmates de plusieurs années de souffrance ont forgés leurs existences.

Lorsque le présent les replonge dans leurs cauchemars du passé, Reagan et Vic vont découvrir que les blessures infligées à cet amour, sont loin d’être refermées.

Date de sortie : 19/03/2017

Editions : 

Prix : 5e en numérique

L’homme est capable du pire. C’est sur ces mots forts de sens que j’aimerai commencer cette chronique et tenter de faire le tri dans mes sentiments. Je viens de finir With You et j’aimerais vraiment mettre en avant le talent des auteures, car ce qu’elles ont fait avec cette histoire ne peut se ranger dans aucune case tant les émotions dont il regorge sont nombreuses. À chacun de leurs livres, tout le travail fait en amont ressort, toute leur implication se ressent dans le moindre mot, la moindre phrase. Et ici encore, je dois dire qu’elles sont plus que brillantes.

With you est une Dark Romance ce qui implique des scènes dures et des faits violents. Lorsque j’ai commencé ce livre, j’ai surtout relevé la notion psychologique du drame, ce paradoxe entre leur condition et leur ressenti. Puis chapitre après chapitre, on entre dans le vif du sujet. Et là je n’ai qu’un conseil à vous donner : accrochez-vous et munissez-vous d’une bonne boite de mouchoirs. Je ne sais pas si je dois remercier ou détester les auteurs pour l’ascenseur émotionnel que j’ai vécu.

La navigation entre passé et présent à travers les souvenirs de Vic et Reagan nous plonge la tête la première dans toute l’horreur de la folie humaine. Le sadisme, l’humiliation sont au centre de la narration. C’est dur à encaisser je ne vous le cache pas, mais on s’attache si rapidement à ces deux jeunes gens que le hasard a choisi qu’on ne peut pas les abandonner en cours de route. Entre crise de nerfs, guerre psychologique et acte ignobles, on se retrouve déchiré de rage page après page. Cette haine profonde surgit en prenant conscience de ce qu’il se passe, des effets néfastes que cette captivité a eus sur leur vie. Je bouillonnais littéralement durant cette lecture.

Là où le contraste est saisissant, c’est lorsque l’on affronte le moment présent. C’est déstabilisant de voir à quel point les choses sont nouvelles, mais pas tant que ça. Le temps a passé, les personnages ont évolué et pourtant c’est comme si rien n’avait changé. Ne pensez pas que ces passages seront moins intenses, car j’ai trouvé que c’est là réellement que l’on prend conscience de l’ampleur des dégâts. La profondeur de leurs sentiments nous saute aux yeux et nous éblouit par sa force. Cependant la situation complexe dans laquelle ils se débattent dresse des barrières subtiles, mais non moins présentes entre eux. J’aimerais vous dire que l’amour est plus fort que tout, qu’il faut toujours y croire, mais les auteurs sèment le doute jusqu’à la dernière minute de leur récit.

Je crois qu’avec Patriotes, With You est le livre qui m’a le plus chamboulée de ces deux auteures. Elles ont cette façon à la fois directe et réaliste de mettre en scène leur personnage. Plus les chapitres avance plus on devient dépendant de leurs diverses histoires. Je me suis retrouvée happée par ce roman poignant qui m’a à la fois retournée les tripes et fait pleurer d’espoir.

On dit souvent que le pire n’arrive pas qu’aux autres…..C’est avec brio qu’Amheliie et Maryrhage mettent en scène cet adage. Elles nous prouvent une fois de plus qu’elles savent jouer avec les genres et nous lecteurs en redemandons toujours plus.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , .Mettre en favori le Permaliens.

2 réponses à With You. Amheliie & Maryrhage

  1. AvatarHoney-b-books dit :

    J’ai fini se livre il y a trois semaines, et je m’en remet toujours pas. Une pépite absolue ♥

Laisser un commentaire