Driven, Saison 5 : Slow Flame. K Bromberg

Ebranlée par le décès soudain de sa soeur, Haddie Montgomery a renoncé à toute relation amoureuse sur le long terme. Tout ce qu’elle attend de Beckett Daniels, c’est une histoire qui reste légère, sans attache. Alors pourquoi n’arrive-t-elle pas à se débarrasser du souvenir de leur incroyable nuit ? Ni du goût de ses baisers sur ses lèvres ? Déterminée à éviter toute implication romantique elle envisage même de se servir de la réapparition de son ex (un bad boy qui l’a laissée tomber sans un mot) pour l’aider à éteindre la flamme qui brûle en elle, cette flamme que Beck a allumée…

Finira-t-elle par accepter qu’un tel amour est peut-être un risque à prendre ?

Date de sortie : 27/04/2017

Editions : 

Prix : 17e en broché et 9e99 en numérique

Il y a des sagas qui imposent un tournant dans vos lectures, des histoires qui déclenchent chez vous tellement de passion que vous savez qu’elles changeront votre vision de la lecture. C’est exactement ce qu’il s’est passé pour moi lorsque j’ai découvert Driven. Je l’ai souvent répété à mes amis, à ma famille ou lorsque l’on m’a demandé conseil. Il y a aura toujours un avant et un après Colton. Impossible donc de ne pas continuer à découvrir les surprises que nous a préparée K Bromberg, et croyez-moi elle n’a pas lésiné sur les moyens.

De premier abord, Haddie et Becks n’étaient pas vraiment ceux qui me donnaient envie de lire leurs aventures. J’avais une impression de « classique » du genre : la meilleure amie qui tombe amoureuse du meilleur ami. En bref, rien de neuf à priori. Enfin ça c’était avant que je plonge le nez dans ce livre et que j’en sorte les larmes aux yeux suite aux bouleversements successifs que j’ai ressentis.

L’auteure n’a pas que façonné une histoire d’amour à couper le souffle, elle a poussé ses personnages au delà de leurs limites, elle leur a imposé des sentiments fulgurants et surtout les a liés l’un à l’autre de la plus vive des façons. Je vous le dis ce nouvel opus est empli de joie, de bonheur, mais également de douleur, de souffrance et de colère.

Le récit d’Haddie prend le contrôle de ce livre, car son passé hante la moindre ligne de ce roman. Il a été très dur pour moi de la voir lutter, se renfermer et refuser d’admettre son besoin de l’autre. On la sent se noyer dans son chagrin refusant d’entraîner ses proches avec elle. Ne vous y trompez pas, c’est une battante avec un cœur immense. Néanmoins son acharnement à vivre son combat seule est désarmant.

Les moments d’interventions de Becks sont très importants, car ils sont toujours percutants, incisifs. Qui aurait pu penser que le flegmatique campagnard cachait une volonté, une détermination et une patience sans faille. J’étais loin d’imaginer qu’un volcan sommeillait en lui. Il est exactement ce dont Haddie a besoin, car il est le seul à pouvoir la pousser à bout, il n’hésite pas à la sortir de sa zone de confort. Entre besoin et désir, j’ai vraiment aimé qu’il ne la laisse pas faire qu’il la comprennent instinctivement.

Loin de ma première idée sur cette romance, je suis sous le charme du cocktail détonnant qu’à réussi à créer K Bromberg. Elle a su faire de ce couple, un couple à la hauteur du précédent. D’ailleurs, qu’il a été plaisant de retrouver Rylee et Colton en conseillés conjugaux !

J’ai malgré tout un petit bémol qui a failli me faire passer à côté du coup de cœur. Je ne sais pas si ça provient d’une erreur de traduction, mais certaines insultes m’ont vraiment dérangée. Heureusement que le reste du roman est très bien construit, car on a l’impression de voir sortir de nulle part certaines expressions qu’on aurait pu éviter ou du moins atténué.

Slow Flame est une très agréable surprise qui a su faire battre mon cœur et couler mes larmes. C’est un livre différent, mais complémentaire au reste de la saga. Il serait bien dommage de passer à côté.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire