Pretty Wife. Cécile Chomin

Pour Charlize, la vie est loin, très loin d’être un conte de fées. Depuis le décès de son mari, c’est même plutôt un film catastrophe, dans lequel elle doit se battre chaque jour un peu plus pour élever seule leur petit garçon malgré son maigre salaire d’agent immobilier. Mais voilà que le destin lui offre, sur un malentendu, une occasion inespérée : se faire passer pour la fiancée de Guillaume Garon. Certes, Guillaume Garon est un homme odieux dont le charme s’efface très vite devant son obsession pour le travail et sa mauvaise volonté pour redorer son image ; certes, en acceptant cette proposition, elle s’engage à assurer un rôle de parfaite épouse pour les cinq prochaines années… Mais ce n’est pas comme si elle avait une vie sentimentale ; et puis, ce contrat lui permettrait de résoudre tous ses problèmes d’argent et d’assurer l’avenir de son petit garçon. Alors… c’est parti pour la mission Pretty Wife ?

Date de sortie broché : 31/05/2017

Editions : 

Prix : 6e90 en broché et 4e99 en numérique

La vie n’est pas l’un de ces films où l’amour triomphe en accéléré. Non. La vie est comme elle est : lente, pesante, mais aussi pleine de nuances. C’est avec cette phrase tirée du roman que j’aimerai commencé cette chronique, car elle est si vraie, si pleine de sens qu’elle représente parfaitement l’histoire de Charlize et Guillaume.

Ce livre est rafraîchissant, pimpant, romantique à souhait. Moi qui étais déjà fan de Cécile Chomin grâce à Hot Love, je retrouve avec un plaisir immense l’écriture de cette auteure pétillante. Entre Cendrillon et Cro-Magnon, Cécile m’a de nouveau enchantée par son récit au petit goût de Pretty Woman.

La personnalité de Charlize y est pour beaucoup. En effet, cette femme est un véritable électron libre. Pourtant sa vie est loin d’être simple, mais elle puise sa force dans l’amour qu’elle porte à son fils. Je l’ai trouvé vaillante, combattante, extraordinaire. Elle est le mix parfait entre une princesse Disney et Gaston Lagaffe. Oui je sais drôle de mélange, mais il faut dire qu’elle enchaîne les bourdes avec tellement de naturel qu’elle en devient à la fois hilarante et terriblement attachante.

À contrario Guillaume Garon est froid comme un glaçon. Sa carrière est son unique réussite d’où son implication totale et ses heures improbables. On peut carrément dire que c’est un connard, mais un connard comme on les aime, car au-delà de son arrogance et de son cynisme, son armure laisse entrevoir un homme charmant romantique au possible. Il se peut d’ailleurs que j’aie laissé échapper un soupir conquis lors de sa « grande » déclaration….

Outre le marché insensé que passent nos deux héros, ils sont entourés d’une myriade de personnages secondaires tout aussi sympathiques. Que ce soit Manu et Sophie le couple pas couple, Julie, la meilleure amie pour toute la vie, Victor le chauffeur, cuisinier, majordome, mais pas que ou encore Fran « Amira » Fine, j’ai adoré les voir graviter autour de Charlize et Guillaume. Ils forment à eux tous une bande déjantée, mais pour laquelle je suis prête à signer les yeux fermes.

Pretty Wife est une bouffée d’air frais, un livre feel good qui nous donne le sourire et réveille nos zygomatiques. Impossible de rester de marbre face à cette histoire renversante aux personnages étonnamment addictifs. Ce roman est une pépite qui fait du bien par où il passe. À lire de toute urgence !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire