Driven, saison 8 : Down Shift. K Bromberg

 

Derrière son volant, le champion automobile Zander Donavan est au sommet de son art. Mais trop d’excès dans sa vie personnelle, le force à faire une pause. Il a besoin de sortir de l’ombre

de son célèbre père.

Getty Caster fuit les abus dont elle a été victime dans son passé, s’isole dans un cottage de bord

de mer. Seule. Jusqu’au jour où elle y découvre un étranger sexy..

Leur attirance mutuelle, prend vite le pas sur leurs querelles. Mais s’abandonner à leur désir déclenche une réaction en chaîne, leurs passés se télescopant.

Alors que cet amour inattendu est en jeu, parviendront-ils à en vaincre les répercussions pour construire leur futur ?

Date de sortie : 06/07/2017

Editions : 

Prix : 17e en broché et 9e99 en numérique

 

  On dit que la solitude apporte de la beauté à la vie. J’imagine que je suis partie pour un relooking complet.

 

Down shift est le dernier tome de la saga Driven. K Bromberg en a fait un livre basé sur l’émotion qui ravira tous les adeptes de la série.

J’ai attendu l’histoire de Zander Donavan longtemps, très longtemps. Dès que j’ai eu connaissance de sa sortie en VO, j’ai espéré pouvoir le tenir un jour entre mes mains et avoir la chance de le découvrir. Espoir transformé en impatience, lorsqu’en octobre dernier, une personne de l’équipe Hugo New Romance, m’a confirmé sa sortie future. C’est aujourd’hui chose faite. Suis-je satisfaite ? Oh oui. L’auteure a une nouvelle fois rebondi en nous offrant une relation complexe qui s’intègre parfaitement aux autres saisons.

En commençant ce roman, vous serez frappé par l’explosion de rage qui vous prend immédiatement à la gorge. L’affrontement entre père et fils mettra à jour le profond mal-être de Zander, vous prouvera que le petit garçon rencontré il y a quelque temps n’en a pas fini avec son passé. Vous serez déchiré par sa souffrance, par toute cette colère emmagasinée qui ressurgit en même temps que cette boite de malheur. Vous vous sentirez impuissant face à sa frustration et ne souhaiterez plus qu’une chose : qu’il trouve enfin la paix. Après une rencontre surréaliste, vous ferez la connaissance de Getty Caster, qui vous intriguera au premier regard. Derrière une image de dure à cuire, vous vous apercevrez qu’elle cache une peur panique liée à sa vie d’avant. Vous vous poserez beaucoup de questions sur sa venue sur l’île et éprouverez beaucoup d’empathie pour la jeune femme perdue qui se tiendra devant vous. Vous vous laisserez entrainer par le tourbillon d’émotion dont regorge ce livre. Vous sourirez de leurs querelles incessantes, vous apeurerez de leur devenir, mais vous serez touché par leur reconstruction respective décisive en vu leur avenir commun.

Après avoir eu quelques réserves sur le précédent tome, celui-ci m’a ravie. J’ai retrouvé l’écriture sentimentale de K Bromberg avec un immense plaisir et ai plongé la tête la première dans ces dernières pages. J’ai vraiment aimé l’équilibre précaire de ce couple aux profondes cicatrices. Ils se blessent, se poussent à bout, se défient constamment, mais développent un besoin de l’autre qui surpasse leurs tourments intérieurs.

Down Shift est une jolie leçon de vie qui prouve que la colère ne mène à rien, que la vie n’est jamais parfaite, mais que l’on apprend tous de nos erreurs. Ce roman est une belle conclusion pour cette saga captivante qui vous touchera par son évolution, par ses personnages et la profondeur de leur sentiment. Getty et Zander s’aiment et nous prouvent que l’amour mérite que l’on se batte pour lui.


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire