KGI, Tome 10 : Avant l’aube. Maya Banks

 

Au cours de ses missions, Hancock a plus d’une fois croisé le chemin du KGI – comme adversaire ou comme allié. Rebelle et secret, Hancock joue un jeu complexe et il est bien difficile de savoir pour qui il se bat. Une seule chose est sûre : il ne laisse jamais rien ni personne le détourner de son devoir. Jusqu’au jour où on lui confie une prisonnière qu’il doit mener vers son funeste destin. Elle est la première femme à toucher son coeur de pierre… Doit-il sacrifier celle qu’il aime à des intérêts supérieurs ou l’épargner et ainsi renoncer à l’occasion d’éliminer son ennemi de toujours ?

Date de sortie : 25/08/2017

Editions : 

Prix : 7e90 en broché et 5e99 en  numérique

 Pourtant, ils n’avaient menti que par omission, ce qui était bien peu comparé à tous les péchés qui souillaient déjà leurs âmes – des âmes tellement noires qu’elles ne verraient jamais plus la lumière. Pour des types comme eux, il n’y avait plus d’espoir de salut. Ils étaient voués à la damnation éternelle et ils le savaient.

 

Dixième tome et pas des moindres de la saga KGI, Avant L’aube relate l’histoire du très mystérieux Hancock. Présent lors de précédentes missions, il n’a eu de cesse d’interpeller le lecteur par ses agissements tout en contradiction et le mystère qui ne cesse de l’entourer. Alors bon ou mauvais ? La réponse est à portée de main.

Je suis une KGI addict depuis le tout premier volume. Cette série a été une réelle découverte et m’a plongé dans la military romance de la plus agréable des façons. Cependant, j’ai commencé ma lecture avec une certaine appréhension, résultat de mes deux précédentes déceptions. Heureusement, il ne m’a fallu que quelques lignes pour reprendre espoir et foncez tête baissée à travers les pages de ce roman.

C’est avec un plaisir non feint que j’ai retrouvé la plume de Maya Banks, celle des débuts de KGI, celle qui m’a fait tomber amoureuse de cette famille hors du commun. Cette histoire est éprouvante moralement et physiquement, ses personnages sont volontaires, déterminés, forts de leur conviction. Le lecteur est totalement immergé dans cette ambiance oppressante qui fait écho à notre situation actuelle. En pleine guerre du Moyen-Orient où les extrémistes font rage, l’auteure nous propulse à travers un récit où nos émotions sont mises à mal.

Je me suis posé la question de savoir quelle note j’allais attribuer à ce livre, car malgré tous les points forts du récit il y a tout de même une certaine redondance dans l’enchaînement des événements. Ce qui a fait pencher la balance c’est la force avec laquelle Maya Banks m’a transporté au milieu de ce chaos sans noms. J’ai eu l’impression d’affronter les horreurs de la guerre, de sentir l’odeur du sang, d’entendre les cris des victimes. Le texte est fort, troublant, totalement déstabilisant.

Ce que j’ai trouvé formidable c’est la relation que développent Honor et Hancock. Contrairement à d’autres couples de la saga, leurs sentiments ne sont pas immédiats, ils prennent le temps de s’installer malgré l’urgence de la situation. Il est vrai que certains passages sont assez stupéfiants, mais qui peut dire qu’il ne réagirait pas de la même façon dans une situation similaire ? Je ne porte donc aucun jugement sur le déroulement de cette mission. Néanmoins ce que je retiens avant tout c’est l’intensité que j’ai ressentie tout au long de ma lecture. Oublier la déception et le manque de suspens, place à un amour ravageur qui dévaste tout sur son passage.

Je choisis donc le coup de cœur pour ce tome, car malgré quelques petits défauts, j’ai passé un excellent moment en compagnie de ces deux personnages au destin funeste. La trahison, la résignation ou encore les blessures profondes infligées réveillent leur instinct de survie, décuplent leurs capacités et nous offrent un récit à la hauteur de leur réputation.

La prochaine histoire portera sur Joe le dernier frère de la fratrie Kelly encore célibataire qui j’espère suivra le même chemin que Hancock. Rendez-vous le 24 novembre pour en avoir le cœur net.


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

2 réponses à KGI, Tome 10 : Avant l’aube. Maya Banks

  1. Avatarfusella dit :

    moi aussi j’ai surkiffé cette série, je suis accroc à tous ses membres. Celui qui m’a le plus touché je crois que c’est Steele ! mais bon chacun à son petit truc pour nous faire completement craquer . Et j’ai hate du dernier volume .

Laisser un commentaire