Âmes indociles. Emma M Green

Père célibataire, son coeur n’est pas à prendre. Elle ne va pas lui laisser le choix. Styliste perchée et âme écorchée, Calliopé décide de prendre sa vie en main et d’affronter son passé : à 22 ans, la brune révoltée retrouve Willow, l’enfant qu’on l’a forcée à abandonner des années plus tôt. Seul obstacle à leurs retrouvailles : le père adoptif de la petite fille, Lennon Hathaway, bien trop beau pour être vrai, trop riche pour être honnête, trop solitaire pour lui faire une place dans sa vie et trop méfiant pour croire en elle. Et pourtant, dans ses yeux verts, elle jurerait avoir vu une lueur d’humanité. Peut-être même autre chose, un sentiment qu’elle n’espérait plus

Date de sortie : 19/10/2017

Editions : 

Prix : 14e90 en broché et 9e99 en broché

 

 J’ai envie de partir en courant. De retirer tout ce que j’ai dit. D’effacer ce qui vient de se passer pour tout recommencer. Mais les yeux de Sa Majesté me happent. Verts, bruns, dorés, d’une couleur indéterminée et d’une profondeur infinie. Je crois que je préférais quand il ne me regardait pas. Et quand mon coeur battait en rythme.

 

Je referme tout juste la dernière page d’Âmes indociles et je suis totalement conquise par l’histoire hors du commun que je viens de découvrir. Emma M Green m’ont une nouvelle fois fait palpiter le cœur, monter les larmes aux yeux et ont accroché un immense sourire à mes lèvres.

Je suis tout d’abord tombée sous le charme de Calliopé ce qui est assez rare pour le souligner. La jeune femme a une véritable personnalité, un aplomb non feint, mais dégage une telle vulnérabilité que je me suis laissé emporté par les puissantes émotions qu’elle m’a fait ressentir. C’est une écorchée vive, prisonnière de ses angoisses, une artiste à l’imagination sans limites et au grain de folie débordant. Elle entraîne le lecteur dans son sillage, capture son attention, lui montre, sans faux-semblant, ses fêlures, ses doutes et ses espoirs. Elle illumine le récit de sa présence incroyable et le rend irrésistible.

Face à elle se dresse un roi, que dis-je ? Un dieu qui va subir l’ouragan Callie bien malgré lui. Il ne demandait rien, n’a rien vu venir et aura beau prendre toutes les précautions pour l’éviter, il ne pourra que se laisser submerger. Comment pouvait-il lui résister ? Lui l’homme droit, mystérieux, sur de lui et de ses décisions se voit percuter par une boule colorée d’énergie déterminée à faire partie coûte que coûte de leur vie.

Rien ne les prédestine à entamer une relation. Leurs différences sont flagrantes, leurs modes de vie opposés pourtant ils s’attirent irrémédiablement, se brûlent au contact de l’autre et se retrouvent liés de la plus belle des façons. Ensemble, ils découvrent l’amour sous toutes ses formes et apprennent à se tourner vers l’avenir. Un chemin pavé certes d’obstacles, de difficultés et de trahison, mais qui mérite chaque instant de bonheur remporté.

J’ai tout aimé dans ce livre pas simplement le fond terriblement émouvant, pas seulement les caractères bien spécifiques de chaque personnage, mais bien l’entièreté de ce texte avec ses hauts ses bas ses moments de joie et ses remises en question. J’ai savouré les victoires, craint certains rebondissements, pleuré quelques révélations, mais à aucun moment je n’ai pu lâcher cette histoire. Je me suis complètement immergé dans cette romance atypique ou rien n’est conventionnel, mais tout devient addictif. C’est parfois compliqué, totalement déjanté, mais surtout bouleversant à souhait.

Pour finir, je vous dirai qu’Ames indociles est une pure pépite d’Emma M Green. Un chef-d’œuvre qui impressionne tout d’abord par sa taille, mais qui se dévore sans le moindre remord. On use les pages, abuse de la plume attractive des autrices et on finit par en vouloir encore et toujours plus.

Calliopé et Lennon sauront vous séduire à coup de duels sensuels au goût d’infini.

Un livre à ne surtout pas rater !


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire