iRachel ~ Cass Hunter

Rachel est une  ingénieure  surdouée et Aidan un mari aimant et compréhensif. Hélas, à la mort prématurée de Rachel, Aidan doit faire front pour continuer à élever seul leur fille unique. Mais Rachel a laissé derrière elle le projet de sa vie, un cadeau d’amour pour leur permettre de continuer à se voir même après sa mort. Un cadeau nommé iRachel. iRachel est une histoire émouvante sur l’amour, la perte, la nostalgie et l’appartenance.

Traduit de l’anglais par  Lucie Delplanque

Date de sortie : 10/10/2018

Éditions :  

Prix : 19,90e en papier / 14,99e en numérique

Vous connaissez Black Mirror, la série Netflix ? Pas le premier épisode, hein, jamais le premier épisode de cette série… Mais si on met de côté ce désastreux début de série, en lisant iRachel, on a complètement l’impression d’être dans cette série.

Le thème principal de ce roman est l’AI, l’intelligence artificielle, mais on est loin d’être dans un roman de science fiction. En effet, ce qui se produit dans la vie de Chloé et Aidan n’est pas si fictif que ça, car on sent bien que de nos jours, la science doit être très près de réaliser le type de robot dont il est question ici et qui est baptisé iRachel. À travers la présence de ce personnage pivot, nous découvrons les émotions de tous les autres, le tout convergeant vers la véritable Rachel qui a laissé un bien grand vide derrière elle. Mais elle avait anticipé ce vide et elle brille par son absence, comblant son absence via l’œuvre de sa vie, iRachel.

Les points de vue multiples du récit permettent de bien appréhender ce que chacun ressent et surtout la manière dont le deuil est géré. Belle prouesse de l’autrice que d’avoir su choisir la narration pour l’adapter à chaque personnage. Tantôt en monologue intérieur, parfois par SMS, ou encore à la 3° personne : tout semble avoir été prévu sur mesure pour véhiculer les émotions selon qui les ressent.

J’ai passé un agréable moment, avec une impression de déjà vu puisque je suis une adepte de Black Mirror et que le thème abordé dans ce roman a déjà été traité dans un épisode, même plusieurs à dire vrai. Cela ne retire pas le plaisir, bien au contraire, mais il m’a tout de même manqué un petit quelque chose car j’ai toujours eu l’impression d’être tenue à distance, et si je reconnais le talent incontestable de l’autrice, je n’ai pas été émue comme d’autres lecteurs.

Une belle découverte qui oscille entre récit de vie et science fiction très proche de nous, une écriture parfaitement dosée et une histoire prenante, iRachel est un roman fascinant qui pousse à s’interroger sur les avantages et inconvénients de l’AI…

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire