Vicious of Silence #1 : Hurricane. Amélie C Astier

En amour comme en affaire, on ne remet jamais le pied dans la même merde. Comme le dit Orion, on ne ravale pas son vomi, alors on applique la même méthode avec ses ex.

On n’oublie jamais son premier amour. Et si cela est s’avère souvent vrai dans la vie de tous les jours, il n’est pas étonnant de retrouver cette situation dans les romances que nous affectionnons tant. Avec ce premier tome de Vicious of Silence, Amélie C Astier nous offre une histoire pleine de rebondissements et d’émotions qui nous prend aux tripes et nous immerge totalement dans l’univers de ses protagonistes.

Pour vous situer un peu ce livre, il s’agit de la nouvelle génération de biker issue des Blood of Silence, des Evil Brothers et des Hell’s Pussy que nous avions pu déjà rencontrer auparavant. Toutefois, si ce n’est pas votre cas, pas d’inquiétude, car cette saga peut se lire indépendamment de sa grande sœur sans aucun problème, d’autant que les liens entre les personnages sont rappelés au fur et à mesure de la lecture, sans oublier l’organigramme bien utile en tout début de roman.

Ici nous avons donc affaire à Kord et Hurricane, deux hommes au passé commun chargé et aux sentiments toujours aussi confus. Tous deux tentent tant bien que mal de se construire une vie en occultant ce qu’il leur est arrivé il y a 7 ans, mais aucun d’entre eux ne parvient à tourner réellement la page. Leurs retrouvailles ne sont pas simples, car ils s’aiment autant qu’ils se détestent et ont énormément de mal à lutter contre leur attirance réciproque. Plus le temps passe et moins ils arrivent à faire semblant, courant rapidement à la catastrophe.

Car nous le savons tous, dans le milieu des MC, les mentalités ont du mal à évoluer et même si l’on a à cœur de changer les choses, malgré toute notre bonne volonté, il y a des combats qui demandent du temps. J’ai beaucoup apprécié le fait que l’autrice n’ait pas minimisé les obstacles qui parsèment le chemin des deux hommes, qu’elle ne facilite pas leur intégration et qu’elle nous permette de vraiment appréhender ce que le couple risquerait s’ils se laissaient aller au grand jour.

D’autre part, le danger qui plane sur les Vicious et l’implication inattendue de Kord vient étoffer la tension qui ne cesse de croître dès les premières pages de ce roman. En mêlant, trafic, religion, gang, mafia et règlement de comptes, on peut dire qu’Amélie C Astier sait comment retenir notre attention sans jamais laisser retomber la pression.

Ce premier tome est donc une réussite pour ma part tant j’ai pris de plaisir à le parcourir. Kord et Hurricane forment un couple que l’on a envie de voir évoluer, que l’on a envie de voir succomber à la tentation et surtout que l’on a envie de voir surmonter chaque problème se présentant à eux. Si vous aimez les bikers et les romances emplies de testostérone et d’amour, je ne peux que vous conseiller de vous lancer sans tarder.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire