Bimbo or not Bimbo # 2 de Julia Teis

J’ai la désagréable impression de me trouver à un carrefour de ma vie. D’un côté, j’ai la prudence qui me conseille de me tenir le plus éloignée que possible de Christopher. Et de l’autre, j’ai mon envie, mes pulsions qui me disent de foncer, d’arrêter de me prendre la tête et de vivre l’instant présent, pour une fois.

À la fin de « Bimbo or not Bimbo #1 » , j’avais quitté les deux personnages principaux, Betty et Christopher, en bien fâcheuse posture. Et je dois dire que je m’attendais à un début de ce deuxième opus plus entraînant compte tenu de la fin du premier.  Est-ce du au fait que j’ai personnellement, et volontairement je précise, enchaîné les deux tomes, ou à celui que l’auteure a fait ce choix pour donner un peu de souffle avant de se lancer dans les révélations? Je ne saurai dire. Et même si à cause de mon impatience, ce fut quelque peu frustrant pour moi, ça n’a eu, au final, aucune incidence sur ma lecture car le rythme finit par s’emballer assez rapidement sommes toutes. Et lorsque les révélations seront dévoilées, elles vont pleuvoir sans pour autant désorienter ou disperser le lecteur.

Si le premier tome était la mise en avant des personnages, établissant personnalité, caractère et relation entre eux, celui-ci va dévoiler nombre de conflits, secrets et stratégies.

Les personnages se livrent peu à peu, et Julie Teis, en maître du jeu, va faire tomber les masques, ne laissant à chacun d’eux que sa foi en l’acceptation de la vérité et de l’amour, une acceptation qui va être bien effleurée par leur passé, égratignée par leurs peurs en découlant et écorchée de leurs espoirs.

Si pour le tome un, pour moi, le maitre mot de Betty était “jongler” , je dirais qu’ici ce serait plutôt: tout recommencer… Que ce soit avec une personne qui vous a déçus, humiliés, rejetés mais aussi chéris, protégés et soutenus… que ce soit ici ou ailleurs… maintenant ou plus tard.

Le renouveau peut-être à la fois si excitant et effrayant. Surtout lorsqu’il signifie également l’abandon de bon nombres de choses et de personnes. Et le vouloir ne signifie pas pour autant le pouvoir, sachant que la réciproque est également vrai.

Est à constater une forte dualité entre ces deux verbes, dont l’auteure sait aussi utiliser avec la mise en avant des sentiments de Betty et Christopher, sentiments de certitudes en opposition à leurs doutes.

La plume de Julia Teis a cette capacité à me faire osciller entre les divers sentiments de ses personnages: une page j’entends, je comprends et je ressens les élans ou réticences de Christopher et je peste sur Betty; à la page suivante, ce sera l’inverse. Non que ce soit de l’indécision, mais plutôt au vue des situations des plus vraies, une prise de conscience qu’aucun sentiment n’est ni blanc ni noir, mais qu’il faut savoir composer avec ce que l’on a, ce que l’on pourrait avoir et ce que l’on peut offrir. Et surtout arriver à se mettre dans la peau de l’autre, sans préjugés, sans aprioris ou jugements.

Et l’auteure n’épargnera aucun des personnages, chacun à leur tour, ils seront jurés et jugés. Chacun sauf James… un homme dont la gentillesse, l’empathie et la compassion sont telles, malgré les difficultés semées sur son chemin, qu’on ne peut qu’éprouver un fort élan de sympathie pour lui.

L’auteure, avec cette duologie, s’attaque de front à certains préjugés tel que “être blonde” , “être prof ” , “être avocat” , “être pauvre” , “être riche” … et pose la question quant à la définition même du verbe “être” face à celle de son état. Tout cela avec une pointe de sarcasme menant non seulement les personnages, mais aussi le lecteur à réflexion.

Je dois dire, que savoir au moment où je referme « Bimbo or not Bimbo #2 »,  je vais pouvoir retrouver Charlie, meilleure amie de Betty dans la duologie « Lover or not Lover » me remplie de joie, car c’est un personnage auquel je me suis très vite attachée au fil des pages de « Bimbo or not Bimbo » : ses angoisses et sa souffrance n’ont apparemment d’égal que sa bonne humeur et son envie de réussir sa vie. Quel prix sera-t-elle prête à payer pour ça, m’intrigue des plus.

Finalement vous l’aurez compris, j’ai passé un très bon moment, entre jugements et réflexions, en compagnie d’une plume qui se plait à dissimuler ça et là des petits indices, pour aiguiser la curiosité et stimuler le palpitant du lecteur. Et je dois dire, que cette fois je me suis prise au jeu, et arrivée au terme de ma lecture, j’ai été plus que fière d’avoir réussi à lever le voile sur certains secrets, dont le dévoilement offre des rebondissements surprenants. 

Quand à Duchesse, si vous vous posez la question, elle a trouvé le bonheur. Si si, je vous assure! Mais n’hésitez pas à aller vérifier!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire